Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Ultime espoir de retrouver des rescapés du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

Moyen-orient

En Égypte, les coptes orthodoxes célèbrent Noël sous haute sécurité

©

Vidéo par Marion TOUBOUL , Ahmed HASSAN SAMI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/01/2011

Près d'une semaine après l'attentat qui a fait 21 victimes à l'église des Saints d'Alexandrie, les coptes d'Égypte entament ce jeudi soir les célébrations du Noël orthodoxe. Quelque 70 000 policiers ont été déployés autour des lieux de culte.

AFP - Des dizaines de milliers de policiers ont été déployés autour des églises en Egypte, où les Coptes étaient attendus nombreux jeudi soir et vendredi pour les célébrations du Noël orthodoxe, près d'une semaine après l'attentat sanglant contre cette communauté à Alexandrie.

Quelque 70.000 policiers et conscrits ont été spécialement affectés à la surveillance des lieux de culte chrétiens, avec des véhicules blindés et des équipes de spécialistes des explosifs, selon les services de sécurité.

Des barrières de sécurité pour empêcher les véhicules de se garer ont également été installées devant les édifices, dont l'accès était soumis à des contrôles.

A Alexandrie, au nord du Caire, le nombre de policiers affectés à la surveillance de l'église des Saints, où a eu lieu l'attentat du 1er janvier, a été doublé en prévision des célébrations, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Autre lieu sensible, la cathédrale du Caire où le patriarche copte orthodoxe, Chenouda III, doit diriger en soirée une messe de veille de Noël devant des milliers de fidèles.

Au Moqqatam, le quartier misérable des chiffonniers (zabbaline) du Caire, en grande majorité chrétiens, des caméras de surveillance ont été installées près de l'église Saint-Simon où 3.000 personnes sont attendues.



Des musulmans ont indiqué qu'ils assisteraient aux messes, ou participeraient volontairement à la protection des églises, pour manifester leur solidarité avec les chrétiens visés par l'attentat qui a coûté la vie à 21 personnes.

La police a indiqué dans l'après-midi avoir découvert un engin explosif rudimentaire dans une église de Minya, à quelque 200 km au sud du Caire, composé d'une boîte de lait en poudre bourrée de pétards, de boulons et de clous, sans détonateur.

La sécurité a été également renforcée autour d'autres lieux sensibles, comme les stations touristiques également frappées par des attentats par le passé, selon le quotidien gouvernemental al-Ahram.

Dans plusieurs autres pays, comme la France, le Canada, l'Allemagne ou les Pays-Bas, le niveau de vigilance a été accru autour des lieux de culte coptes.

Les Coptes d'Egypte, pour la plupart orthodoxes, représentent 6 à 10% des quelque 80 millions d'Egyptiens, en grande majorité musulmans sunnites. Ils constituent la minorité chrétienne la plus nombreuse du Moyen-Orient.

Côté enquête, le ministère de l'Intérieur a diffusé mercredi une photo reconstituée du visage d'un inconnu soupçonné d'être l'auteur de l'attentat, réalisée à partir d'une tête arrachée retrouvée sur le lieu du carnage.

La police espère que la publication de cette photo aidera à identifier le suspect.

Selon les services de sécurité, l'homme a fait détoner à l'extérieur de l'église 10 à 15 kg d'explosifs, des boulons et des roulements à billes, quand des fidèles commençaient à sortir d'une messe de Nouvel an, peu après minuit.

L'attaque n'a pas été revendiquée, mais le pouvoir a dénoncé des "mains étrangères", même si selon les premiers éléments de l'enquête, l'explosif serait de fabrication locale.

Cet attentat, deux mois après des menaces contre les chrétiens d'Egypte proférées par la branche irakienne d'Al-Qaïda, a provoqué de nombreuses manifestations de Coptes, au Caire et à Alexandrie principalement, qui ont donné lieu à des heurts avec la police.

Les chrétiens sont "mis à l'épreuve", a déclaré le pape Benoît XVI priant pour les Eglises orientales qui se préparent à célébrer Noël.

Les autorités politiques et religieuses d'Egypte, chrétiennes et musulmanes, ont condamné l'attentat d'Alexandrie, et multiplié les appels au calme et à l'unité nationale.
 

Première publication : 06/01/2011

  • FRANCE

    Un Noël sans agapes pour les coptes de Villejuif

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les coptes d'Égypte, 20 ans de persécutions

    En savoir plus

  • RELIGION

    Tour d'horizon de la situation des chrétiens d'Orient

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)