Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump interdit l'armée aux transgenres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sarraj : "Nous avons besoin de l'ONU pour organiser des élections en Libye"

En savoir plus

FOCUS

Discrimination positive au Brésil : des étudiants dénoncent des fraudes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Valérian", dernière superproduction de Besson, débarque en France

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : "le simulacre d'assurance maladie" au Sénat

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron réconcilie les Libyens"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Accord inédit sur la Libye

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Elan de solidarité après les incendies dans le sud de la France

En savoir plus

LE DÉBAT

Libye : vers une sortie de crise ? (partie 2)

En savoir plus

Sports

Sepp Blatter parvient à faire élire l'un de ses protégés à la direction de la Fifa

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 06/01/2011

Soutenu par le président de la Fifa, le prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie a été élu vice-président de l'organisation au détriment du Coréen Chung Mong-joon. Titulaire du poste depuis 16 ans, ce dernier contestait la gestion de Sepp Blatter...

Le prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie a mis un terme aux 16 années de règne du Sud-Coréen Chung Mong-joon à la vice-présidence de la Fédération internationale de football (Fifa). Lors des élections organisées pour renouveler la direction de la Confédération asiatique de football (AFC), ce jeudi, à Doha, au Qatar, la candidature du Jordanien soutenu par Sepp Blatter, le président de la Fifa, a reçu 25 voix, contre 20 à son concurrent.

La défaite de Mong-joon est d’autant plus retentissante que celui-ci s’était fait le chantre de la mauvaise gestion de la Fifa par son actuel président et qu'il avait émis le souhait de se présenter contre Sepp Blatter qui briguera un nouveau mandat à la tête de l'association, en juin prochain.

En écartant le milliardaire coréen qui appartient à la famille dirigeante de l’empire automobile Hyundai, le prince jordanien devient, à 35 ans, le plus jeune vice-président de l’histoire de la Fifa.

Fils du roi Hussein de Jordanie et de la reine Alia, le prince Ali Bin al-Hussein est le président de la Fédération jordanienne de football et de la Confédération asiatique de l’Ouest. Avec la réélection du Qatari Mohamed Bin Hammam à la tête de l’AFC et la désignation du Qatar comme pays-hôte du Mondial-2022, le Moyen-Orient prend donc une ampleur sans précédent dans la gouvernance de la Fifa.
 

Première publication : 06/01/2011

  • FOOTBALL

    Le maintien de Sepp Blatter à la tête de la Fifa passe peut-être par Doha

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le président de la Fifa Joseph Blatter se met la communauté gay à dos

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le Golfe nouveau pivot de la planète foot

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)