Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Des enfants en cage pour frapper les esprits en Syrie et immersion avec les "fouilleurs" de Côte d'Ivoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Poutine veut affirmer la voie russe, quitte à se confronter à l’Occident"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : Bamako espère que les groupes du Nord signeront l'accord de paix

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ebola : le pire est-il passé ?

En savoir plus

Amériques

Le Brésil décrète l'état de catastrophe naturelle dans plus de 50 villes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/01/2011

Au moins 20 personnes sont mortes ces dernières semaines au Brésil en raison d'inondations qui ont touché plusieurs États du pays, et particulièrement le Minas Gerais. L'état de catastrophe naturelle a été décrété dans plus de 50 villes.

AFP - L'état de catastrophe naturelle a été décrété dans au moins cinquante-cinq villes du sud-est du Brésil en raison d'inondations et de pluies diluviennes qui ont déjà fait 22 morts au cours des dernières semaines, ont annoncé jeudi les autorités locales.

Selon les équipes de secours, c'est l'Etat du Minas Gerais qui est le plus touché avec seize morts depuis novembre, début de la saison des pluies.

L'état de catastrophe naturelle permet aux communes sinistrées de recevoir des aides financières du gouvernement.

Dans l'Etat voisin de Sao Paulo, à Jundiai, six personnes ont péri, dont quatre membres d'une même famille, entraînés dans une coulée de boue lorsque leur maison s'est écroulée.

A Maua, également dans l'Etat de Sao Paulo, une femme et son fils de 11 ans sont morts dans un éboulement qui a enseveli leur maison.

La mégapole du Brésil a connu diverses inondations au cours des derniers jours et de nombreux axes routiers ont été coupés à la circulation pendant plusieurs heures.

"Comme le sol est extrêmement saturé d'eau et que le niveau des rivières est élevé, le risque de nouveaux glissements de terrain augmente et facilite la formation de zones inondées", a indiqué le Centre de contrôle des catastrophes de Sao Paulo sur son site internet.

L'organisme met en garde contre de nouvelles pluies torrentielles au cours des prochains jours.

Selon le quotidien Estado de Sao Paulo jeudi, 473 personnes ont péri au Brésil en 2010, victimes des pluies et inondations qui ont touché près de huit millions de personnes.

 

Première publication : 06/01/2011

  • INTEMPÉRIES

    L'Australie s'inquiète des conséquences des inondations sur son économie

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    Le nord-est du Brésil touché par des inondations meurtrières

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Au moins 102 morts après des inondations torrentielles dans l'État de Rio

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)