Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un attentat-suicide dans un bain public fait au moins 17 morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/01/2011

Dix-sept personnes ont été tuées et plus de vingt blessés dans l'attaque d'un bain public à Spin Boldak, dans le sud de l'Afghanistan. L'attentat, revendiqué par les Taliban, visait un officier de police qui a péri dans l'explosion.

AFP - Un attentat suicide revendiqué par les talibans a tué 17 personnes, dont l'officier de police qui était visé, vendredi dans un bain public du sud de l'Afghanistan, pays où les attentats suicide sont fréquents mais visent plus rarement les lieux populaires.
              
C'est l'attentat le plus meurtrier depuis celui qui avait fait 20 morts le 8 octobre dans une mosquée de Kunduz (nord).
              
L'attaque a eu lieu vers midi (07H30 G MT) à Spin Boldak, localité frontalière du Pakistan, dans la province de Kandahar.
              
Dans la journée, le chef de la police criminelle d'un autre district de la province a été abattu par des inconnus à motos, a par ailleurs indiqué à l'AFP Khan Mohammad Mujahid, chef de la police provinciale.
              
A Spin Boldak, "dix-sept personnes ont perdu la vie dans l'attentat suicide", a annoncé à l'AFP Zalmay Ayoubi, porte-parole des autorités provinciales.
              
Un médecin du petit hôpital de la ville a indiqué sous couvert d'anonymat avoir reçu 23 blessés, dont 14 grièvement touchés. "Trois d'entre eux sont dans un état critique et ont été transférés à l'hôpital militaire de Kandahar", la capitale provinciale, a-t-il ajouté.
              
Le gouvernorat de la province a précisé dans un communiqué que l'attentat visait un officier de police qui a péri dans l'explosion.
              
Ce policier commandait l'unité de réaction rapide de la brigade locale de la police des frontières, a indiqué à l'AFP, sans plus de détails, le général Abdul Raziq, responsable de la police des frontières, joint à Kandahar.
              
Selon les autorités, tous les morts sont des civils, à l'exception du policier visé. Et seuls deux blessés sont des policiers, a indiqué le médecin de la clinique.
              
Les talibans, qui refusent généralement d'endosser la responsabilité d'attaques meurtrières contre des civils, ont revendiqué l'attentat en affirmant eux qu'il n'y avait, à l'intérieur de l'établissement, que des policiers.
              
"Il n'y avait aucun civil à l'intérieur", a assuré Yousuf Ahmadi, un des porte-parole des talibans, joint depuis Kandahar, expliquant que quand l'officier visé se rendait au bain, seuls ses hommes avaient le droit de s'y trouver.
              
L'établissement a été détruit par l'explosion, a indiqué à l'AFP Mujebullah, dont le magasin se trouve à proximité. Situé à moins d'un kilomètre de la frontière pakistanaise, l'endroit est un "marché très fréquenté".
              
"Beaucoup de gens, des routiers, des commerçants, se rendent au bain avant la prière du vendredi", a-t-il expliqué, affirmant que des vieillards et des enfants figuraient parmi les victimes.
              
En 2010, le conflit en Afghanistan a tué 1.292 policiers et plusieurs milliers de civils, selon le ministère afghan de l'Intérieur.
              
Les civils sont en majorité victimes d'attentats ou de bombes artisanales le long des routes, les deux armes favorites des insurgés qui combattent le gouvernement et ses alliés des forces internationales depuis que ces dernières ont chassé les talibans du pouvoir fin 2001.
              
Le sud de l'Afghanistan est l'un des bastions des talibans, dont la rébellion a gagné du terrain et en intensité ces dernières années.
              
Les violences se sont récemment intensifiées dans la région de Kandahar, ancienne capitale du régime taliban, malgré le renfort de plusieurs dizaines de milliers de soldats étrangers.
              
Les attentats suicide, qui visent habituellement le gouvernement ou les forces afghanes et internationales, sont beaucoup plus rares dans des lieux publics fréquentés. Néanmoins, plusieurs y ont été perpétrés dans la région de Kandahar. En juin dernier, un attentat suicide en plein milieu d'un mariage y avait fait 50 morts et 87 blessés.
              
Washington a annoncé l'envoi 1.400 Marines supplémentaires en Afghanistan et leur déploiement dans le sud, avant un début de retrait progressif des forces de l'Otan censé débuter mi-juillet.

 

Première publication : 07/01/2011

  • AFGHANISTAN

    De nouvelles attaques meurtrières contre l'armée afghane

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Quinze civils tués par l'explosion d'une bombe artisanale dans le sud du pays

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Deux kamikazes se font exploser dans un centre de formation de la police

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)