Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une oeuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres en Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Investiture d'Ali Bongo au Gabon , l'opposition dénonce un "coup d'Etat électoral"

En savoir plus

Asie - pacifique

Nouveau rassemblement des "chemises rouges" à Bangkok

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/01/2011

Environ 30 000 "chemises rouges" sont descendues dans les rues de la capitale thaïlandaise ce dimanche pour réclamer la démission du gouvernement. Il s'agit du plus grand rassemblement de l'opposition depuis la crise politique du printemps dernier.

AFP - Environ 30.000 "chemises rouges" manifestaient dimanche à Bangkok contre le gouvernement, au cours de leur rassemblement le plus important depuis la crise du printemps qui avait fait plus de 90 morts, a annoncé la police.

Le général de la police Piya Utayo a indiqué à l'AFP qu'environ 30.000 personnes étaient rassemblées pour la manifestation. Un chiffre confirmé par une autre source policière.

Un millier de représentants des forces de l'ordre étaient déployés dans la capitale pour ce rassemblement lors duquel les manifestants portaient leurs traditionnels vêtements rouges.

Les "rouges", qui réclament la démission du gouvernement et des élections anticipées, avaient occupé les rues de la capitale pendant deux mois entre mars et mai, leur nombre atteignant jusqu'à 100.000 personnes.

La crise, la plus grave qu'ait connue la Thaïlande moderne, avait fait plus de 90 morts et 1.900 blessés.

Première publication : 09/01/2011

  • THAÏLANDE

    L'état d'urgence levé à Bangkok sept mois après la crise

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)