Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

Sports

Victoire de rang pour les "Experts" avant le Mondial suédois

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/01/2011

L'équipe de France de handball, championne olympique, du monde et d'Europe, a battu sur le fil sa rivale croate (28-27) en finale du tournoi de Bercy. Une victoire rassurante pour les "Experts" à cinq jours du début du Mondial-2011.

AFP - Les handballeurs de l'équipe de France, champions olympiques, du monde et d'Europe en titre, se sont rassurés à cinq jours du début du Mondial-2011 en arrachant à leurs rivaux Croates la victoire (28-27) en finale du tournoi de Bercy, au terme d'un mano a mano haletant.

Au lendemain de leur match approximatif et poussif face à l'Argentine (30-27), les Bleus sont montés en puissance.

"Ca rassure. On a su se remobiliser sur 24 heures pour mettre plus d'intensité", commentait laconiquement Didier Dinart.

Intense, le match l'a été pendant 60 minutes. Français et Croates, habitués des carrés finaux des compétitions majeures, n'ont pas caché leur jeu et se sont livrés complètement dans un match plus serré que spectaculaire où l'écart n'a jamais passé deux buts.

Les Bleus, rarement en tête au score, ont fait basculer le match en trente secondes grâce à ses cadres Jérôme Fernandez et Luc Abalo. A une minute trente de la sirène, l'exemplaire capitaine français mettait les siens en tête sur penalty (27-26), avant que l'ailier n'intercepte sur la possession suivante et crucifie Mirko Alilovic dans un Bercy en délire. Ne restait plus qu'à tenir.

Ces deux coups d'éclat sont venus récompenser la ténacité des Français. Face aux Balic (2 buts), Lackovic (6), Zrnic (6), Kopljar (3), le K.O n'a jamais été loin, surtout que les Bleus n'ont pas toujours su exploiter leurs situations de supériorité numérique. Mais la défense, très cohérente notamment dans une deuxième période solide, et un Thierry Omeyer toujours décisif (19 arrêts à 38%) a une nouvelle fois été le pilier du succès.

Honrubia convaincant

"On a poussé plus, joué plus rapidement, on les a empêchés de faire leurs changements, ça a été beaucoup mieux", se félicitait Nikola Karabatic.

"C'était un vrai match de handball pour rattraper celui d'hier (samedi) où l'on n'a pas fait le boulot (...) On a montré qu'on était présent et désireux de jouer au meilleur niveau même s'il reste du travail", soulignait Claude Onesta.

L'entraîneur, qui annoncera le groupe de 16 joueurs pour le Mondial lundi matin, a poursuivi ses expérimentations notamment sur la base arrière où il doit pallier les absences de Guillaume Gille et Daniel Narcisse. Après Accambray et Barachet, c'est Bertrand Roiné (0 but) et Sébastien Bosquet (2) qui ont débuté autour de Karabatic. Mais comme la veille, Onesta a dû solliciter ses grognards en fin de match pour faire pencher la balance.

Sur l'aile, Samuel Honrubia a poursuivi sur sa lancée de la veille (5 sur 7 dont 2 penalties), assuré de sa place en Suède après la blessure de Sébastien Ostertag.

Quelque peu rassurés, les Bleus arriveront toutefois avec moins de certitudes pour défendre leur titre en Suède. "Il faut continuer à travailler, exhortait Fernandez. Parce qu'on a vu que quand on ne réunit pas toutes les conditions on ne produit pas de jeu". Et quand elle y met tous les ingrédients, elle s'ouvre l'horizon.

Première publication : 10/01/2011

  • HANDBALL - EURO-2010

    La France devient championne d'Europe et réalise un triplé historique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)