Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 01/11/2011

"Pourquoi la Chine aide l'Europe"

Presse française, Mardi 1er novembre. Au menu de la presse française ce matin, l’entrée de la Palestine à l’Unesco, les motivations chinoises derrière la contribution du pays au renforcement du FESF, et 7 milliards de Terriens.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse française avec le Figaro, qui revient ce matin sur l’entrée de la Palestine à l’Unesco.
 
Une reconnaissance qui est à la Une ce matin du Figaro, qui titre sur le fait que l’Unesco est la première agence des Nations Unies à accorder un statut de membre à part entière aux Palestiniens. Les Palestiniens qui ont parlé d’une «victoire du droit, de la justice et de la liberté», tandis que de leur côté les Israéliens ont évoqué, eux,  une «manoeuvre unilatérale qui ne fait que repousser la paix».
Israël dont les raisons de la colère sont détaillées, toujours, par le Figaro, qui nous apprend que l’adhésion des Palestiniens à l’Unesco pourrait désormais leur permettre de l’utiliser comme une plate-forme pour entraver des travaux entrepris par Israël, notamment autour des lieux saints de Jérusalem.
 
Une adhésion palestinienne à laquelle se sont opposés les Etats-Unis, et qui aura pour conséquence la suspension de leur contribution à l’Unesco.
C’est une sanction relativement lourde pour l’organisation puisque les Etats-Unis contribuaient à hauteur de 22 % à son budget. Et Libération s’intéresse au choix de Barack Obama de couper ainsi ses fonds.
Libé qui explique que cette décision va avoir pour conséquence de faire perdre leur droit de vote aux Etats-Unis (puisqu’ils ne paieront plus leur contribution), et qu’elle n’est pas une première, puisque Washington avait déjà boycotté l’Unesco entre 1984 et 2003, quand le Département d’Etat le jugeait trop «tiers-mondiste».
L’Administration Obama qui vient de «briser», d’après Libération, «l’illusion que les Etats-Unis peuvent être un médiateur impartial entre Israël et les Palestiniens».
 
Il est aussi beaucoup question ce aujourd’hui de la Chine, puisque Hu Jintao est en ce moment en visite en Europe pour préparer le G20. Le site rue89 a choisi de s’intéresser aux raisons pour lesquelles la Chine a décidé d’aider l’Europe à sortir de l’ornière, de contribuer au renforcement du fonds européen de stabilité financière, le fameux FSEF.
Il s’agirait tout d’abord d’obtenir des contreparties tous azimuts comme l’arrêt des pressions sur le yuan, dont la sous-évaluation est dénoncée aussi bien à Washington qu’à Bruxelles, mais aussi des pressions aussi sur l’épineuse question des droits de l’Homme.
Et d’après le site, la Chine chercherait aussi à obtenir la levée de l’embargo européen sur les ventes d’armes.
 
Voilà pour la stratégie européenne de la Chine, qui serait très active également sur le front de l’Afrique et du Maghreb - c’est à voir toujours sur rue 89, avec un décryptage de la façon dont les Chinois rafleraient tous les contrats en Algérie, autoroutes, hôtels, barrages hydrauliques, ou encore hôpitaux et écoles, et supplanteraient aujourd’hui les Français dans le pays.
 
Pour terminer, deux Unes à voir aujourd’hui : on parle beaucoup depuis  hier de la naissance du 7 milliardième humain sur terre, «pour le meilleur et pour le pire», à voir du côté de France Soir.
Et puis un sujet joyeux à souhait, qu’on retrouve à la Une du Parisien: «la mode des obsèques à la carte», cercueils multicolores, corbillards version 2 chevaux, adieux dans un cinéma….pour ceux qui seraient en recherche d’inspiration.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Belgique

"DDay"

Presse internationale, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. C’est le jour J.

En savoir plus

18/09/2014 Nicolas Sarkozy

"Kilt ou double"

Presse française, jeudi 18 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, l’intervention attendue de François Hollande, et les...

En savoir plus

17/09/2014 Gouvernement

"La confiance en peau de chagrin"

A la Une de la presse française ce matin : la confiance accordée par les députés à Manuel Valls. 269 élus ont choisi de soutenir la politique du Premier ministre. Manuel Valls a...

En savoir plus

16/09/2014 Immigration clandestine

"Combien de rêves naufragés?"

Presse internationale, mardi 16 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, une déclaration d’amour anglaise à l’Ecosse, un message d’Al Qaida à l’EIIL à propos d’Alan...

En savoir plus

16/09/2014 Pacte de responsabilité

"Blues au PS"

Presse française, mardi 16 septembre 2014. Au menu de cette revue de presse, le discours de politique générale de Manuel Valls, qui demande la confiance des députés pour la...

En savoir plus