Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

Sports

Plus de la moitié des clubs européens de première division perdent de l'argent

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/01/2011

L'UEFA a dévoilé son premier rapport sur les finances des clubs de première division. L'UEFA n'a pas donné de liste noire, se contentant de préciser que sur 30 "grands clubs", quatre seulement avaient signalé un équilibre financier.

AFP - 56% des 733 clubs européens de première division ont enregistré des pertes en 2009, a indiqué mardi l'UEFA en dévoilant le premier rapport sur les finances des clubs depuis l'adoption au printemps dernier du principe de fair-play financier.

Si les nouvelles exigences, qui seront imposées d'ici à 2015, en matière de bonne gestion étaient immédiatement exigibles, onze clubs auraient été privés de coupes européennes cette saison, a déclaré Gianni Infantino, secrétaire général de l'UEFA en commentant le rapport.

Ce dernier établit que les clubs de 1re division des 53 pays membres de la fédération européenne ont encore dépensé en 2009 plus d'argent qu'ils n'en ont gagné soit 12,9 milliards d'euros de coûts, contre 11,7 milliards de recettes, dépensant 64% de cette somme dans les salaires.

Ce déficit de 1,2 milliard représente une augmentation de 85% par rapport à 2008, année où 48% des clubs annonçaient un déficit.

L'UEFA n'a pas donné de liste noire des clubs européens, se contentant de préciser que sur 30 "grands clubs", quatre seulement avaient signalé un équilibre financier.

"Le principe de fair-play financier ne vise pas à mettre en difficulté les clubs mais à les aider à sortir d'une spirale infernale", a justifié Michel Platini, président de l'UEFA qui a fait de l'assainissement budgétaire des clubs l'une des priorités de son mandat. Ce ne serait pas les aider que de les pointer du doigt."

A la lecture des chiffres, on remarque tout de même que les "grands clubs" ont vu leur situation se déteriorer plus vite que les petits, 55% annonçant un déficit contre 37 en 2008.

L'Angleterre est de loin le pays européen où la situation est la plus malsaine avec huit clubs ayant signalé des dépenses supérieures de plus de 20% à leurs recettes.

Le Comité exécutif de l'UEFA a adopté le 27 mai dernier le principe du fair-play financier qui veut qu'un club ne puisse dépenser plus d'argent qu'il n'en génère pour figurer dans les compétitions européennes. Il entrera en vigueur de façon progressive et les premières sanctions pourraient s'appliquer à partir de 2014-2015.
 

Première publication : 11/01/2011

COMMENTAIRE(S)