Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Afrique

Au moins 18 morts dans des attaques contre deux villages du centre du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/01/2011

Deux villages du centre du Nigeria, Wareng et Barkin Ladi, ont été attaqués mardi par des hommes armés de machettes. Des affrontements religieux et ethniques répétés avaient eu lieu l'année dernière dans la même région.

REUTERS - Des hommes armés de machettes ont tué 18 personnes mardi dans des attaques contre deux villages du centre du Nigeria, rapporte la police.

Treize des victimes, parmi lesquelles des femmes et des enfants, ont été tuées dans le village de Wareng, peuplé majoritairement de chrétiens, dans l’Etat du Plateau, aux premières heures de la matinée, a dit le commissaire de police Abdulrahman Akano.

Une autre attaque, apparemment en représailles à la première, a fait cinq morts dans le village de Barkin Ladi.

Il y a trois jours, des soldats avaient tiré en l’air dans la ville de Jos, dans le centre du pays, pour disperser des jeunes manifestants qui protestaient contre la mort de huit musulmans dans un village chrétien de la région.

Des centaines de personnes ont péri l’année dernière dans des affrontements à caractère ethnique et religieux dans le centre du Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique, à la lisière d’un Nord majoritairement musulman et d’un Sud principalement chrétien.

Première publication : 11/01/2011

COMMENTAIRE(S)