Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Amériques

Des pluies torrentielles provoquent la mort de plus de 400 personnes

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2011

Au moins 432 personnes ont péri dans des glissements de terrain provoqués par des pluies torrentielles dans la région de Rio, au Brésil. Le pays est en proie à de fortes intempéries depuis lundi soir.

AFP - Au moins 432 personnes ont trouvé la mort dans la région montagneuse près de Rio de Janeiro à la suite des pluies torrentielles tombées dans la nuit de mardi à mercredi, a rapporté la télévision GloboNews.

"De très nombreuses routes sont toujours coupées"

Nova Friburgo, à 140 km au nord de Rio, a été la ville la plus touchée avec 201 morts. Teresopolis, une ville de villégiature à 100 km de Rio, dénombre 175 décès et la ville voisine de Petropolis 39. Une petite ville de la même région, Sumidouro, déplorait 17 morts, selon la télévision.

Le bilan de la pire catastrophe naturelle en plusieurs décennies au Brésil devrait encore s'alourdir au fil des heures à mesure ques les secours atteignent les zones sinistrées, ont prévenu les autorités.

 

Première publication : 12/01/2011

  • INONDATIONS

    Le Brésil décrète l'état de catastrophe naturelle dans plus de 50 villes

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    La "Dame de fer" prend ses fonctions de présidente

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)