Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : les prestations sociales gelées jusqu'en octobre 2015

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 13/01/2011

Les Belges réclament la formation rapide d’un nouveau gouvernement

Les Belges réclament la formation rapide d’un nouveau gouvernement. Au Mexique, les appels à cesser les violences se multiplient sur la toile. Et un internaute réalise une vidéo de promotion des activités de la NASA.

Crise politique en Belgique

« Nous avons décidé de ne plus nous raser tant que nous n’aurons pas de gouvernement en Belgique. Si tous les gens qui comme nous se disent qu’il est grand temps que nous ayons un gouvernement et qu’il faut faire un petit effort chacun de chaque côté, veulent se joindre à nous, laissez pousser votre barbe et nous saurons que nous sommes tous solidaires d’une Belgique unie. »

Voici la méthode originale qu’a choisi le comédien belge, Benoît Poelvoorde, pour dénoncer l’impasse politique dans laquelle se trouve le pays depuis juin 2010. Un appel pour exprimer son ras-le-bol face à l’absence de gouvernement en Belgique lancé à la télévision mardi et largement relayé sur la toile depuis.

Et l’acteur n’est pas le seul à demander aux autorités politiques de mettre un terme à une situation perçue comme de plus en plus aberrante par de nombreux Belges. Le journaliste flamand Kris Janssens est ainsi monté au créneau sur Youtube. Dans cette vidéo sous-titrée en français, il s’interroge sur le meilleur moyen de pousser les parlementaires à former un nouveau gouvernement et appelle ses concitoyens d’agir de manière concrète en descendant dans les rues pour manifester leur exaspération.

Un rassemblement massif est d’ailleurs prévu dimanche 23 janvier à Bruxelles pour protester contre l’impuissance des politiques à sortir le pays de la crise et militer pour une Belgique unifiée. Objectif des trois étudiants bruxellois à l’origine de cette initiative : faire en sorte que les parlementaires entament enfin un dialogue constructif.

En attendant, les citoyens belges peuvent toujours exprimer leur colère et leurs inquiétudes via les réseaux sociaux. Ils peuvent notamment utiliser le logo « shame », « honte » en français, aux couleurs de la Belgique sur leur profil pour marquer leur désapprobation face à la situation actuelle. Et sur twitter, le fil #shameBE permet également aux mécontents de faire part de leur sentiment et d’appeler à une résolution rapide du problème institutionnel du pays.

Non à la violence au Mexique

« Nous ne voulons plus de la violence au Mexique ». Voici en substance le message exprimé dans ce clip musical. En effet, alors que l’année 2010 a été particulièrement meurtrière, les Mexicains se mobilisent sur la toile pour dénoncer la violence qui gangrène le pays.

Ainsi, face à une situation qui ne semble pas s’améliorer, des citoyens lambdas ont décidé de prendre la parole et appellent à la paix dans ces vidéos publiées en ligne. Des vidéos dans lesquelles des hommes et des femmes expliquent vivre dans la crainte des violences au quotidien. Une peur qui pousse certains à adopter des comportements surprenants à l’image de cette jeune femme qui affirme ici ne pas vouloir d’enfants pour que ces derniers ne finissent pas tués dans la rue.

Des enfants souvent victimes du conflit et qui sont pris en otage entre l’Etat et les trafiquants de drogue affirment les activistes de « la otra vision del norte ». Ils se sont ainsi lancés dans une campagne publique d’affichage et placardent un peu partout des pancartes invitant entre autres les membres des cartels et les autorités à prendre en compte la présence d’enfants dans les rues.

Mais c’est surtout sur les réseaux sociaux que la mobilisation prend forme avec la campagne « No mas Sangre », « Nous ne voulons plus de sang » en français. Les Mexicains sont notamment invités à afficher ce dessin sur leur profil mais aussi dans les lieux publics. Une initiative que les internautes peuvent également suivre sur Facebook et via les fils Twitter #no mas sangre et #basta de sangre.

Enfin, le site de microblogging permet également aux citoyens en tapant les mots clés #MexicoRojo, Mexique Rouge, de témoigner en direct des actes de violences dans leur voisinage comme ce fut le cas encore récemment à Torréon dans le centre du pays. Des utilisateurs ont ainsi fait état en temps réel des échanges de coups de feu entendus dans les rues puis de l’intervention des forces de l’ordre.

Sacrée montagne

Le documentaire interactif « Sacrée montagne » propose aux internautes de découvrir l’histoire du Mont-Royal, un lieu très prisé des habitants de Montréal au Canada. Une initiative empreinte de poésie et de sensibilité lancée par Hélène de Bailly et Gilbert Duclos, deux amoureux de ce parc véritable poumon de la ville. De toutes confessions et de tous horizons, des passionnés livrent ici leurs histoires et leurs souvenirs.

Explore travellr

Rentrez le nom d’une ville ou d’un pays dans lequel vous souhaitez vous rendre et Explore Travellr se charge du reste. Le site centralise en effet toutes les informations disponibles sur Youtube, Twitter, Flickr mais aussi les questions de voyageurs publiées sur les forums. Le tout est ensuite réuni sur une page offrant ainsi un panorama alternatif de la destination choisie pour les vacances. Une méthode pratique pour préparer son voyage en ligne.

La vidéo du jour

Lassé de ne pas voir la NASA communiquer suffisamment sur la toile, Reid Gower, un jeune Canadien adepte de sciences, s’est mis en tête de réaliser cette vidéo de promotion des activités de l’agence spatiale américaine. Baptisé « Nasa – The frontier is everywhere », la frontière est partout en français, ce clip propose aux internautes des images spectaculaires et rappelle que la conquête de l’espace reste un des grands défis à relever pour l’humanité.
 

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

17/04/2014 Terrorisme

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

Au sommaire de cette édition : le web nigérian se mobilise contre les violences dans le pays ; une vidéo d’un bébé fumant du cannabis provoque l’émoi sur la Toile ; et un...

En savoir plus

16/04/2014 Chili

Le web au chevet des sinistrés de Valparaiso

Au sommaire de cette édition : la Toile chilienne se mobilise pour les sinistrés de Valparaiso ; la mode des selfies au volant déferle sur le web ; et DC Comics célèbre les 75...

En savoir plus

15/04/2014 Google glass

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

Au sommaire de cette édition : un jeune Américain témoigne de l’agression qu’il a subie à cause de ses Google Glass ; la Toile marocaine se mobilise contre le phénomène du «...

En savoir plus

14/04/2014 Internet

L’arrivée de Condoleeza Rice chez Dropbox fait polémique

Au sommaire de cette édition : la nomination de Condoleezza Rice chez Dropbox suscite la polémique ; la Toile se mobilise pour soutenir l’agriculture africaine ; et l’équipe des...

En savoir plus

12/04/2014 Technologie

Netexplo : bienvenue dans le monde numérique de demain

Le forum parisien Netexplo est une sorte d'observatoire du monde numérique à l'échelle internationale. Chaque année, 200 experts font le point sur les grandes tendances de...

En savoir plus