Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Economie

La rémunération du livret A passe à 2 %

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/01/2011

La ministre de l'Économie, Christine Lagarde, a annoncé jeudi que le taux de rémunération du livret A allait être réhaussé passant de 1,7 % à 2 % à partir du 1er février afin de suivre l'évolution de l'inflation.

AFP - Le taux de rémunération du Livret A passera à 2% à compter du 1er février, en raison de la hausse du taux de l'inflation qui est désormais de 1,7% sur un an hors tabac, a annoncé jeudi la ministre de l'Economie Christine Lagarde, interrogée sur France Inter.

"Le taux du Livret A sera relevé à 2%. Il passe donc de 1,75% à 2% parce que le chiffre de l'inflation hors tabac est de 1,7%. On a une formule tout simplement mathématique", a annoncé la ministre.

"Je m'étais engagée à ce que la rémunération du Livret A puisse permettre le maintien du pouvoir d'achat et qu'il y ait donc un lien étroit avec l'inflation", a-t-elle expliqué.

La hausse des prix à la consommation en France s'est accélérée en décembre, à +0,5% sur un mois et +1,8% sur un an (+0,4% et +1,7% hors tabac), selon les chiffres publiés jeudi par l'Insee.

Le bond enregistré au dernier mois de 2010 est dû à "la poussée des prix des produits pétroliers" et à "l'augmentation saisonnière des prix des services et des produits frais", relève l'Institut national de la statistique.

Première publication : 13/01/2011

COMMENTAIRE(S)