Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costia Concordia

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

Asie - pacifique

La population entame les opérations de nettoyage à Brisbane

Vidéo par Laure MANENT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2011

Les opérations de nettoyage continuaient ce samedi dans l'État du Queensland où plus de 80 villes ont été frappées par des inondations sans précédent. A Grantham, à 100 km de Brisbane, 20 personnes sont toujours portées disparues.

AFP - Des milliers d'habitants de Brisbane et une armée de volontaires, les pieds dans la boue, continuaient samedi à nettoyer quartiers et maisons dévastés par les pires inondations en près de 40 ans dans l'est de l'Australie alors que le sud du pays est touché à son tour.

Au sud, à plus de 1.000 km de Brisbane, 29 villes de l'Etat de Victoria sont inondées et plus de 2.500 habitants ont dû évacuer leur maison.

Le Premier ministre Julia Gillard s'est déclarée "très inquiète" face à la situation dans cet Etat qui a pour capitale Melbourne.

Deux autres Etats sont touchés, la Nouvelle-Galles du Sud, où 7.000 personnes sont isolées et l'île de Tasmanie.

"Nous craignons que l'eau dépasse le niveau des inondations de 1956, qui ont été très graves", a déclaré un porte-parole des services de secours du Victoria.



Dans le Queensland, où plus de 80 villes, dont Brisbane, 3e métropole du pays ont été frappées, les inondations ont fait au moins 16 morts et 20 disparus.

Plus de 22.000 volontaires se sont présentés samedi pour apporter leur aide aux sinistrés, répondant à l'appel du maire de Brisbane, Campbell Newman.

L'un d'eux, l'ancien Premier ministre et ministre actuel des Affaires étrangères, Kevin Rudd, a dû être soigné à l'hôpital pour une plaie au pied qui s'est infectée.

Dans cette ville de 2 millions d'habitants, la tâche est immense: les rues de nombreux quartiers de banlieue sont encombrées par des montagnes de détritus retirés des maisons.

A Grantham, un village à 100 km, dans la Lockyer Valley, rebaptisée "the Death Valley" (la vallée de la mort), les recherches se poursuivent alors qu'au moins 20 personnes sont toujours portées disparues.

"Nous risquons de ne jamais retrouver les disparus. Les corps ont probablement été emportés à des dizaines de kilomètres", a déclaré vendredi à l'AFP le sergent Howard Glass, policier à Helidon, village le plus proche.

Bouclé par la police, Grantham offrait vendredi un paysage de désolation, comparé par le Premier ministre de l'Etat, Anna Bligh, à "une zone de guerre": la voie de chemin de fer a été soulevée sur des kilomètres, l'eau y a déposé pêle-mêle un bateau, des voitures, une caravane.

"Les maisons arrachées flottaient, je voyais du toit passer sur l'eau des conteneurs et des voitures et j'entendais les gens appeler au secours mais je ne pouvais rien faire", raconte à l'AFP Sean Hooh, 36 ans, arrivé il y a juste deux ans dans le village. Après plusieurs heures d'angoisse, Sean, sa femme Teresa et leurs trois enfants ont été évacués sur un bateau pneumatique.

Une cinquantaine d'habitants sont encore hébergés dans le centre d'évacuation de Helidon. "Les gens sont sous le choc, ils ont vu ou vécu des choses terribles", témoigne Rachel, une volontaire de 43 ans qui a dû fuir avec ses deux enfants face à "un mur d'eau".

"Ma fille était au bord de la rivière. Elle a vu sur l'autre rive une mère et sa fille accrochées au toit d'une voiture. La voiture a été happée par les eaux, et les deux personnes ont été englouties. Depuis lundi, ma fille fait des cauchemars toutes les nuits", ajoute Rachel, les larmes aux yeux.

Maggie, autre volontaire de 56 ans, ne peut retenir ses larmes: "Nous connaissons une jeune maman de Grantham. Elle a résisté face au courant, son bébé de 20 mois dans les bras. Et l'eau a été plus forte et lui a arraché son enfant. Elle a survécu, on n'a pas retrouvé le corps du bébé".

Le président américain Barack Obama a appelé samedi le Premier ministre australien pour lui présenter ses condoléances.

Première publication : 14/01/2011

  • AUSTRALIE

    La crue à Brisbane atteint son pic

    En savoir plus

  • TENNIS - OPEN D'AUSTRALIE

    Les joueurs solidaires des victimes des inondations

    En savoir plus

  • SUR LES OBSERVATEURS

    Brisbane, ville assiégée par les eaux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)