Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Éléments de langage

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Virus Ebola : l'OMS doit annoncer un plan de lutte de 100 millions de dollars

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 1er aout (Partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Grande Guerre : au cœur de l’enfer

En savoir plus

#ActuElles

Les "Patronas" au secours des migrants mexicains

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Coup d'envoi de la transition énergétique en France

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza : les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

  • Gaza : le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas vire au bain de sang

    En savoir plus

  • Vidéo : "Le monde devrait admirer Israël", selon son ambassadeur aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : la pauvreté pousse les femmes malgaches vers la contraception

    En savoir plus

  • Ouganda : la justice annule une loi anti-gay particulièrement répressive

    En savoir plus

  • Extensions Internet : l'Icann à la rescousse de l'Iran, la Syrie et la Corée du Nord

    En savoir plus

  • Grande Guerre : au cœur de l’enfer

    En savoir plus

  • Un séisme secoue la région d'Alger et fait six morts et 420 blessés

    En savoir plus

  • Ebola : sommet régional à Conakry pour tenter d'enrayer l'épidémie

    En savoir plus

  • Free convoite T-mobile : "What the hell is Iliad ?" se demandent les Américains

    En savoir plus

  • Plus de 50 kilos de cocaïne volatilisés au "36, quai des Orfèvres"

    En savoir plus

  • Centenaire de 14-18 : les clochers de France sonnent la “mobilisation générale”

    En savoir plus

  • Vidéo : les réfugiés libyens affluent en masse à la frontière tunisienne

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice accorde une peine aménagée, appel du parquet

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

Moyen-orient

De retour à Beyrouth, Hariri promet de collaborer "au maximum" avec le président

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/01/2011

Deux jours après la chute de son gouvernement provoquée par le départ de ministres issus du Hezbollah, le Premier ministre libanais a promis de collaborer avec le président Michel Sleimane en vue de la formation d'un gouvernement.

AFP - Le Premier ministre libanais en exercice Saad Hariri a promis vendredi de collaborer "au maximum" avec le président Michel Sleimane à la formation d'un nouveau gouvernement, après la chute du cabinet provoquée par la démission des ministres du camp du Hezbollah.

Cette déclaration, retransmise à la télévision, est la première réaction de M. Hariri à la chute du gouvernement. Il était rentré au pays plus tôt dans la journée après une semaine de consultations internationales.

"Mes alliés et moi participerons aux consultations (pour nommer un Premier ministre) et coopérerons au maximum avec le président pour former un nouveau gouvernement conforme aux exigences de l'unité nationale", a-t-il dit à l'issue d'un entretien avec M. Sleimane.

"Je n'ai jamais cherché le pouvoir", a-t-il ajouté. "Entre le pouvoir et la dignité de ma famille et de ma nation, je choisis la dignité du Liban et des Libanais".

Le président Sleimane doit entamer lundi des consultations avec les groupes parlementaires pour nommer un nouveau Premier ministre.

La démission du camp du mouvement chiite fait suite à un bras de fer depuis des mois entre le Hezbollah et le camp de M. Hariri au sujet du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé d'identifier et de juger les responsables de l'assassinat de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri en 2005.

Le Hezbollah conteste cette instance, estimant qu'elle cherche à mettre en cause son mouvement. Et il fait pression sur Saad Hariri, fils de Rafic, pour qu'il désavoue le TSL, ce que ce dernier refuse.

Première publication : 14/01/2011

  • LIBAN

    Le Hezbollah précipite la chute du gouvernement pour faire plier Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le Hezbollah et ses alliés quittent le gouvernement d'union nationale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)