Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Syrie: la Turquie sur tous les fronts

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Niger, les enfants de plus en plus touchés par la malnutrition

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Tonino Benacquista, roi du romanesque

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Montebourg, Sarkozy : leurs propositions pour redresser l'économie française

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI

En savoir plus

LE DÉBAT

Destruction des mausolées de Tombouctou : un procès historique devant la CPI (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'État français a-t-il volontairement omis des détails dans un rapport sur Renault ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Renzi, Merkel et Hollande sont sur un bateau"

En savoir plus

Amériques

Qu'est-ce que La Niña ?

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 14/01/2011

Après l'Australie et le Sri Lanka, le Brésil est frappé par des pluies torrentielles meurtrières. Le climatologue Hervé Le Treut revient pour France24.com sur le phénomène La Niña à l'origine d'inondations dans de nombreux pays.

France 24 - Qu’est-ce que La Niña ?

Hervé Le Treut - La Niña est un phénomène climatique qui apparaît dans l’océan Pacifique, à proximité des côtes péruviennes. Lorsque les eaux deviennent très froides, cela renforce la circulation dans l’atmosphère des airs descendants. Les airs ascendants se trouvent quant à eux de l’autre côté du continent sud-américain, dans l’Atlantique. La Niña est l’inverse d’El Niño, qui consiste en un réchauffement des eaux du Pacifique, des vents ascendants à l’ouest et des vents descendants à l’est de l’Amérique du Sud.

 

F24 - Ce phénomène est-il à l’origine des fortes précipitations en Australie, au Sri Lanka et au Brésil ?

H. T. - La modification des températures atmosphériques causées par la Niña sont suffisamment importantes pour entraîner de fortes pluies dans la zone intertropicale dans laquelle se trouvent l’Australie et le Sri Lanka. Pour le Brésil, cela peut être lié… mais il faut rester prudent, car les causes des intempéries sont toujours complexes et multiples.

 

F24 - Comment peut-on expliquer son intensité exceptionnelle ? Est-ce un exemple de dérèglement climatique imputable à l’Homme ?

H. T. - C’est très difficile à savoir puisque le changement climatique se développe sur plusieurs décennies. Actuellement, ce dont on est sûr, c’est que l’activité humaine aura un impact sur les zones tropicales, mais il est encore trop tôt pour dire où exactement.

 

Première publication : 14/01/2011

COMMENTAIRE(S)