Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Du "Brexit" au "Borexit"

En savoir plus

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

Amériques

Qu'est-ce que La Niña ?

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 14/01/2011

Après l'Australie et le Sri Lanka, le Brésil est frappé par des pluies torrentielles meurtrières. Le climatologue Hervé Le Treut revient pour France24.com sur le phénomène La Niña à l'origine d'inondations dans de nombreux pays.

France 24 - Qu’est-ce que La Niña ?

Hervé Le Treut - La Niña est un phénomène climatique qui apparaît dans l’océan Pacifique, à proximité des côtes péruviennes. Lorsque les eaux deviennent très froides, cela renforce la circulation dans l’atmosphère des airs descendants. Les airs ascendants se trouvent quant à eux de l’autre côté du continent sud-américain, dans l’Atlantique. La Niña est l’inverse d’El Niño, qui consiste en un réchauffement des eaux du Pacifique, des vents ascendants à l’ouest et des vents descendants à l’est de l’Amérique du Sud.

 

F24 - Ce phénomène est-il à l’origine des fortes précipitations en Australie, au Sri Lanka et au Brésil ?

H. T. - La modification des températures atmosphériques causées par la Niña sont suffisamment importantes pour entraîner de fortes pluies dans la zone intertropicale dans laquelle se trouvent l’Australie et le Sri Lanka. Pour le Brésil, cela peut être lié… mais il faut rester prudent, car les causes des intempéries sont toujours complexes et multiples.

 

F24 - Comment peut-on expliquer son intensité exceptionnelle ? Est-ce un exemple de dérèglement climatique imputable à l’Homme ?

H. T. - C’est très difficile à savoir puisque le changement climatique se développe sur plusieurs décennies. Actuellement, ce dont on est sûr, c’est que l’activité humaine aura un impact sur les zones tropicales, mais il est encore trop tôt pour dire où exactement.

 

Première publication : 14/01/2011

COMMENTAIRE(S)