Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Amériques

Qu'est-ce que La Niña ?

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 14/01/2011

Après l'Australie et le Sri Lanka, le Brésil est frappé par des pluies torrentielles meurtrières. Le climatologue Hervé Le Treut revient pour France24.com sur le phénomène La Niña à l'origine d'inondations dans de nombreux pays.

France 24 - Qu’est-ce que La Niña ?

Hervé Le Treut - La Niña est un phénomène climatique qui apparaît dans l’océan Pacifique, à proximité des côtes péruviennes. Lorsque les eaux deviennent très froides, cela renforce la circulation dans l’atmosphère des airs descendants. Les airs ascendants se trouvent quant à eux de l’autre côté du continent sud-américain, dans l’Atlantique. La Niña est l’inverse d’El Niño, qui consiste en un réchauffement des eaux du Pacifique, des vents ascendants à l’ouest et des vents descendants à l’est de l’Amérique du Sud.

 

F24 - Ce phénomène est-il à l’origine des fortes précipitations en Australie, au Sri Lanka et au Brésil ?

H. T. - La modification des températures atmosphériques causées par la Niña sont suffisamment importantes pour entraîner de fortes pluies dans la zone intertropicale dans laquelle se trouvent l’Australie et le Sri Lanka. Pour le Brésil, cela peut être lié… mais il faut rester prudent, car les causes des intempéries sont toujours complexes et multiples.

 

F24 - Comment peut-on expliquer son intensité exceptionnelle ? Est-ce un exemple de dérèglement climatique imputable à l’Homme ?

H. T. - C’est très difficile à savoir puisque le changement climatique se développe sur plusieurs décennies. Actuellement, ce dont on est sûr, c’est que l’activité humaine aura un impact sur les zones tropicales, mais il est encore trop tôt pour dire où exactement.

 

Première publication : 14/01/2011

COMMENTAIRE(S)