Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

EUROPE

Ouverture d'une enquête sur Berlusconi dans l'affaire de prostitution "Ruby"

©

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 14/01/2011

Les ennuis s'accumulent pour Silvio Berlusconi. Au lendemain de l'annulation partielle de son immunité, le président du Conseil italien fait l'objet d'une enquête ouverte par la justice dans une affaire de prostitution de mineure, le "Rubygate".

AFP - La justice italienne a ouvert une enquête sur Silvio Berlusconi pour une affaire de moeurs surnommée "Rubygate", où le chef du gouvernement est soupçonné d'abus de fonction et prostitution de mineure, selon des sources concordantes.

M. Berlusconi est sous enquête pour avoir abusé dans la nuit du 27 au 28 mai 2010 de sa fonction de chef du gouvernement en demandant à la police de Milan (nord) de libérer Ruby, une jeune Marocaine à l'époque mineure, selon l'agence Ansa qui cite un communiqué du parquet.

Daniele Capezzone, porte-parole du Peuple de la liberté (PDL), le parti de Silvio Berlusconi, a dénoncé "une fuite d'informations et des accusations invraisemblables".

Selon le site internet du quotidien Corriere della Sera, premier média à sortir l'information, M. Berlusconi aurait voulu "cacher le fait d'avoir été client d'une prostituée mineure lors de nombreux week-ends à Arcore", sa résidence près de Milan, "s'assurer l'impunité pour ce délit et éviter que soient connus les détails des fêtes organisées dans sa résidence".

Le chef du gouvernement a reçu vendredi une invitation à se présenter devant le tribunal, selon Ansa qui n'a pas précisé la date de la convocation.

Les articles de presse, qui ont révélé l'affaire en octobre, citaient des call-girls, décrivant des fêtes organisées dans cette résidence privée proche de Milan en présence de jeunes femmes, rémunérées 5.000 euros la soirée.

Circonstance aggravante: des témoignages indiquaient que M. Berlusconi avait appelé directement la préfecture de police de Milan pour obtenir la libération de Ruby. Ce scandale baptisé "Rubygate" avait fait pendant plusieurs jours la Une de la presse transalpine.

Silvio Berlusconi a toujours affirmé, tout comme Ruby qui a fêté ses 18 ans le 2 novembre, n'avoir jamais eu de rapports sexuels avec la jeune fille, de son vrai nom, Karima El Mahroug.

Selon le Corriere della Sera, la police a perquisitionné à Milan les bureaux de proches de M. Berlusconi impliqués dans cette affaire, notamment une conseillère régionale PDL, Nicole Minetti, qui a pris en charge personnellement la jeune Marocaine lors de son interpellation en mai 2010.

Les bureaux de Giuseppe Spinelli, l'homme de confiance de Silvio Berlusconi qui gère une partie de ses biens, surtout immobiliers, ont également été perquisitionnés.

Fin novembre, une ex-call girl Nadia Macri, 28 ans, avait raconté à des médias avoir participé à au moins trois fêtes dans des villas de Silvio Berlusconi où "il y avait beaucoup de filles", dont certaines étaient "très jeunes", des propos jugés "dénués de tout fondement" par l'avocat du chef du gouvernement Nicolo Ghedini.

Elle avait raconté avoir été abordée en pleine rue par un homme qui "était le chef des gardes du corps de (l'agent de starlettes) Lele Mora" et lui aurait dit: "je connais quelqu'un qui peut changer ta vie...le président" du Conseil.

Nadia Macri a dit avoir été conduite dans les bureaux de Lele Mora, "où se trouvaient d'autres jeunes filles, toutes étrangères" et qu'une sélection aurait alors été effectuée.

Selon le Corriere, Lele Mora est également visé par l'enquête.

Première publication : 14/01/2011

  • ITALIE

    Ruby, celle par qui le nouveau scandale sexuel de Berlusconi est arrivé

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)