Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

L'espoir suscité par Hillary Clinton chez les femmes aux Etats-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pourquoi l'appli Telegram utilisée par les terroristes échappe toujours à la surveillance ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama : le discours qui fait mouche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début du "sommet de la réconciliation" entre le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire

En savoir plus

FOCUS

En Inde, des femmes se mobilisent contre l'alcool

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Communication digitale : de l'influence à la propagande

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gad Elmaleh, le roi de l’humour, vit son rêve américain

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Hillary Clinton, candidate mal aimée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

JO : les Brésiliens sceptiques, à 8 jours du coup d'envoi

En savoir plus

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 22h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

REPORTERS

REPORTERS

Dernière modification : 14/01/2011

Nigeria : au nom de Dieu

Maisons brûlées, voitures calcinées, populations meurtries... Depuis dix ans, la ville de Jos, est en proie à des affrontements ethnico-religieux, opposant les communautés chrétiennes et musulmanes. Des crises de plus en plus violentes qui ont provoqué la mort de milliers de personnes. Reportage exclusif.

A l’origine, ce devait être une enquête sur ces milices qui sèment la terreur dans la ville de Jos, capitale de l’Etat du Plateau, au centre du Nigeria. Mais les événements en ont décidé autrement.

Le 24 décembre, des bombes ont explosé dans deux quartiers chrétiens de la ville. Nous sommes arrivés quelques heures après, au petit matin de Noël. Jos avait des allures de terrain de guerre. 32 personnes sont mortes, 74 autres ont été blessées dans sept explosions. Certains d'entre eux étaient en train de faire leurs courses de Noël en ville. Sous le choc, les populations alternaient entre consternation et un sentiment de vengeance très fort.

Située sur une frontière invisible entre un Nord majoritairement musulman et un Sud à dominante chrétien, Jos cristallise toutes les tensions. Voilà dix ans que les trois ethnies “indigènes” - pour la plupart de confession chrétienne - s’affrontent avec les membres des ethnies Haoussa et Fulani (Peuls), essentiellement musulmans et considérés comme des “migrants”.

Ce qui n’était au départ, qu’une bataille pour la propriété de la terre, s’est mué en un conflit religieux sanglant sous le poids de l’instrumentalisation politique. 2001, 2002, 2004, 2008... les crises se sont répétées. Trois pour la seule année 2010 et plus de 500 morts.

A chaque explosion de violence, l’armée est déployée en renfort et de présumés coupables sont arrêtés puis envoyés a Abuja, la capitale fédérale, pour y être jugés. Dans les faits, les véritables commanditaires de ces massacres ne sont jamais inquiétés.

Résultat : Jos s’est peu à peu fractionné. Quartier chrétiens d’un coté, zones musulmanes de l’autre. Quant aux populations, elles, se sont progressivement armées des deux cotés, pour assurer disent-elles, leur propre sécurité. Nourris par le chômage des jeunes et les inégalités, les griefs se sont radicalisés. Aujourd’hui, chacun se renvoie la responsabilité des massacres et voue une aversion à l’autre tenace.

Suite aux attentats perpétrés à la veille de Noël, des affrontements ont donc éclaté entre communautés chrétiennes et musulmanes.

Chronique d’une haine que les manœuvres militaires et policières peinent à endiguer.

Par FRANCE 24

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/06/2016 Première Guerre mondiale

Grande Guerre : quand le nord de la France vivait à l'heure allemande

Pendant la Grande Guerre, 13 départements français ont subi l’occupation allemande. Quatre ans durant lesquels deux millions de Français ont vécu une cohabitation forcée avec les...

En savoir plus

08/07/2016 Tchad

Vidéo : Le récit de la progressive mise au ban du Tchadien Hissène Habré

Hissène Habré, président du Tchad entre 1982 et 1990, a été condamné en mai 2016 à la prison à perpétuité pour "crimes contre l'humanité, torture, crimes de guerre et viols"....

En savoir plus

03/06/2016 Cinéma africain

Nollywood, l'eldorado du cinéma au Nigeria

Le Nigeria peut se targuer de détenir la deuxième industrie cinématographique au monde. Son influence culturelle s'est largement étendue en dehors des frontières de l'Afrique....

En savoir plus

01/07/2016 Agriculture

Vidéo : le grand malaise des agriculteurs français

La France est le premier producteur agricole de l'Union européenne mais une partie de ses paysans sont déprimés. Les raisons de leur malaise sont nombreuses : course au...

En savoir plus

17/06/2016 États-Unis

États-Unis : quand les États du Sud partent en croisade contre Washington

Pour préserver une liberté religieuse qu’ils considèrent menacée, certains États du sud des États-Unis ont adopté un nouvel arsenal législatif. À l'instar du Mississipi, qui...

En savoir plus