Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

Asie - pacifique

Bousculade meurtrière lors d'un pèlerinage hindou

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2011

Plusieurs dizaines de pèlerins qui revenaient d'un sanctuaire hindou ont été tués dans une bousculade provoquée par un accident de la route, dans l'État du Kerala, au sud du pays. Une Jeep aurait percuté la foule, selon la police.

AFP - Plus de cent personnes ont été tuées vendredi dans une bousculade provoquée par un accident de la route à la fin d'un pèlerinage hindou dans le sud-ouest de l'Inde, selon un nouveau bilan des autorités communiqué samedi.

La tragédie s'est produite dans un zone montagneuse reculée de l'Etat touristique du Kerala, au moment où les fidèles commençaient à rentrer chez eux à pied à la nuit tombée, après avoir participé à un pèlerinage vers un lieu qui attire chaque année 3 à 4 millions de croyants.

Le secrétaire à l'Intérieur du Kerala, Jaya Kumar, a déclaré à l'AFP que 102 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées, dont certaines grièvement. Un précédent bilan faisait état vendredi soir de 64 morts et 90 blessés.

Le lieu de pèlerinage est situé au sanctuaire de Sabarimala, dans le district d'Idukki à environ 200 km de la capitale de l'Etat, Trivandrum (aussi appelée Thiruvananthapuram).

Selon la police, le conducteur d'une jeep bondée a perdu le contrôle de son véhicule qui a plongé dans la foule de pèlerins affluant sur une route étroite dans une zone densément boisée à quelque 10 km du sanctuaire.

"L'accident a provoqué une panique énorme et a entraîné une bousculade à flanc de coteau", a déclaré un commissaire de police, Rajendra Nair.

Les secours pour retrouver des corps et des survivants ont été handicapés par la situation géographique du site, mais aussi par une forte brume et un terrain forestier accidenté.

La télévision indienne montrait des image de victimes transportées au dessus des têtes d'une foule de pèlerins lors des opérations de secours qui se sont poursuivies jusque tard dans la nuit.

La plupart des victimes venaient des Etats voisins du Tamil Nadu, de l'Andhra Pradesh et du Karnataka.

C'est la deuxième fois en quelques années que ce pèlerinage est marqué par une tragédie. En 1999, plus de 50 fidèles hindous avaient été tués dans un glissement de terrain sur un coteau bondé proche du lieu de dévotion.

Selon la coutume du pèlerinage, des centaines de milliers d'hommes et de femmes partent chaque année en groupes et à pied vers le sanctuaire de Sabarimala, chacun muni d'un baluchon renfermant des offrandes traditionnelles.

Mais beaucoup des pèlerins les plus âgés ou les plus pressés n'hésitent pas à s'entasser dans des cars et des jeeps bondés pour s'approcher aussi près que possible de l'endroit où, d'après leurs croyances, le dieu Ayyappa a médité.

Les bousculades pendant des événements publics, en particulier religieux, sont fréquentes en Inde, notamment en raison de l'absence de règles de sécurité.

Elles sont souvent provoquées par des accidents mais elles peuvent aussi être déclenchées par la propagation de rumeurs sur une bombe ou une attaque. Les femmes et les enfants sont en général ceux qui paient le plus lourd tribut.

En mars 2010, 63 personnes, uniquement des enfants et des femmes, sont mortes dans un mouvement de foule causé par la chute d'une porte en construction dans un temple hindou de l'Etat septentrional de l'Uttar Pradesh.

Au moins 147 pèlerins hindous ont péri en septembre 2008 dans une bousculade monstre à l'intérieur d'un temple de l'Etat touristique du Rajasthan (nord-ouest).

En janvier 2005, 257 personnes ont trouvé la mort dans des circonstances identiques au cours d'un pèlerinage hindou au sud de Bombay.
 

Première publication : 15/01/2011

  • INDE

    Explosion devant un temple hindou de la ville sainte de Bénarès

    En savoir plus

  • INDE

    Une fête hindoue endeuillée par une bousculade meurtrière dans l'est de l'Inde

    En savoir plus

  • RELIGION

    En Inde, un lieu saint que se disputent hindous et musulmans va être divisé

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)