Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Afrique

Le président du Parlement Fouad Mebazaa devient président par intérim

Vidéo par Margaux CHOURAQUI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2011

Le président du Parlement, Fouad Mebazaa, a été proclamé président par intérim par le Conseil constitutionnel, écartant ainsi un éventuel retour de Ben Ali au pouvoir. Fouad Mebazaa doit organiser une élection présidentielle dans les 60 jours.

REUTERS - Le Conseil constitutionnel tunisien a constaté samedi la vacance de la présidence et estimé qu'en vertu de la loi fondamentale tunisienne, il revenait au président du parlement, et non pas au Premier ministre, d'assumer l'intérim. 

Qu'est-ce que l'article 57 de la Constitution tunisienne?

Selon la Constitution de la République tunisienne, l’article 57 déclare qu’en cas de vacance de la République pour "cause de décès, de démission ou d’empêchement absolu", le Conseil constitutionnel investit le président du Parlement "des fonctions de la Présidence de l’État par intérim" pour une durée variant entre 45 jours au moins et 60 jours au plus. Durant cette période, le président par intérim est chargé d’organiser une nouvelle élection présidentielle. Il ne peut ni dissoudre le Parlement, ni se présenter à l’élection présidentielle (même en cas de démission), ni recourir au référendum et ni modifier la Constitution. Il peut en revanche organiser des élections législatives anticipées.

Il a indiqué par ailleurs qu'une nouvelle élection présidentielle devait se tenir dans les 60 jours.

"Le Conseil constitutionnel annonce que le poste de président est définitivement vacant. Aussi devons-nous invoquer l'article 57 de la Constitution, qui stipule que le président du parlement assume l'intérim de la présidence et prévoit des élections dans une période comprise entre 45 et 60 jours", a déclaré Fethi Abdennadher, président du Conseil constitutionnel, à la télévision nationale.

Vendredi soir, Mohamed Ghannouchi, Premier ministre depuis 1999, est apparu à la télévision nationale en se présentant comme le président par intérim, en déclarant que le président Zine el Abidine ben Ali n'était temporairement pas en mesure d'assumer ses fonctions.

L'armée déployée pour lutter contre les violences

Un analyste tunisien, Nourredine Mbarki, a déclaré que les circonstances avaient changé depuis que Ghannouchi avait assumé l'intérim de la présidence vendredi soir, et que, de ce fait, un autre article de la Constitution s'appliquait.

"Il ne s'agit pas d'un conflit entre Ghannouchi et les autres", a dit Mbarki à Reuters. "Ghannouchi avait dit qu'il assumait l'intérim parce qu'il n'était pas sûr que Ben Ali ait
pris la fuite, ou parce qu'il pensait que Ben Ali pouvait reprendre ses fonctions", a continué l'analyste.

Ben Ali a quitté la Tunisie vendredi et est arrivé dans la nuit de vendredi à samedi en Arabie saoudite.

 

Première publication : 15/01/2011

COMMENTAIRE(S)