Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

FRANCE

Marine Le Pen sur le point de succéder à son père à la tête du Front national

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2011

Les adhérents du parti frontiste ont choisi Marine Le Pen pour succéder à son père à la tête du FN, selon un responsable du mouvement d'extrême-droite à l'issue du dépouillement. Le résultat doit être officiellement proclamé ce dimanche.

AFP - Marine Le Pen a remporté le scrutin interne au Front national face à Bruno Gollnisch et va succéder à son père, Jean-Marie Le Pen, à la tête du parti, a déclaré vendredi soir à l'AFP un haut responsable du mouvement à l'issue du dépouillement.

Contactés par l'AFP, les entourages des deux candidats se sont refusés à tout commentaire dans l'immédiat.

Le dépouillement a eu lieu vendredi dans un lieu tenu secret en région parisienne, sous contrôle d'huissiers et en présence de représentants des candidats. Le score n'a pas été détaillé par le haut responsable du Front national joint par l'AFP, qui a requis l'anonymat.



Selon le blog du Monde.fr "droites-extrêmes", qui cite des sources internes au FN, "environ 2/3 des voix se sont portées sur la fille de Jean-Marie Le Pen contre 1/3 à son concurrent".

Le parti avait prévu de garder secret le résultat jusqu'à dimanche matin, au deuxième jour du XIVe congrès de Tours.

Agée de 42 ans, vice-présidente du parti et députée européenne, la chef du file du mouvement dans le Nord-Pas-de-Calais faisait figure de grande favorite pour ce scrutin après plusieurs mois de campagne interne dans toute la France.

Elle avait reçu un soutien appuyé de son père, âgé de 82 ans, qui présidait le mouvement depuis sa création en 1972, et de l'appareil frontiste. Une forte majorité de cadres et d'élus avaient également pris fait et cause pour elle.

L'élue d'Hénin-Beaumont devrait désormais mettre le cap sur la présidentielle de 2012, où les sondages la placent en troisième position derrière le PS et l'UMP, mais où elle ambitionne de figurer au second tour, comme son père dix ans plus tôt.

C'est la première fois que les adhérents -- 23 à 24.000 selon le FN -- étaient appelés à un vote en bonne et due forme pour élire leur chef. Jusque-là, Jean-Marie Le Pen était toujours reconduit par "acclamation" lors des congrès.

Née en 1968 à Neuilly-sur-Seine, Marine Le Pen est la troisième fille de Jean-Marie Le Pen. Candidate pour la première fois en 1993 aux législatives (Paris), elle avait pris la tête du service juridique du parti en 1998, en pleine scission avec Bruno Mégret, dont un certain nombre de partisans ont rejoint son plus proche entourage.

Ses premières apparitions devant le grand public remontent à l'élection présidentielle de 2002, quand son père s'était qualifié pour le second tour devant Lionel Jospin.

Elle avait tenté de s'implanter en Ile-de-France puis a fini par se construire un bastion dans le Nord-Pas-de-Calais, où les scores du FN rivalisent avec ceux de l'UMP.

Parmi ses lignes stratégiques, Marine Le Pen veut normaliser l'image de son parti pour élargir son électorat et peser davantage, voire, comme elle l'affirme régulièrement, "conquérir le pouvoir".

L'élue d'Hénin-Beaumont ne renie aucun des fondamentaux frontistes, comme la "préférence nationale", qui réserverait toute une série d'avantages sociaux aux Français, le retour de la peine de mort ou la sortie de l'euro et de l'Union européenne. Mais elle adopte un registre beaucoup plus social que l'ancienne tendance libérale du FN et fait souvent appel aux "valeurs de la République" ou à la laïcité dans ses interventions, en rupture avec la tendance contre-révolutionnaire de l'extrême droite.
 

Première publication : 15/01/2011

  • FRANCE

    Le Front national s'apprête à vivre un congrès historique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)