Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

BCE : la semaine de Mario Draghi ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'agneau russe"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime les socialistes"

En savoir plus

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

  • Importante victoire de l’armée irakienne face aux jihadistes de l’EI

    En savoir plus

  • Des manifestants investissent le siège de la télévision d'État à Islamabad

    En savoir plus

  • Ligue 1 : le PSG frappe fort, Bordeaux lève le pied

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine évoque la création d’un État dans l’est de l’Ukraine

    En savoir plus

  • Israël décide de s'approprier 400 hectares de terres en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Un immeuble s'effondre en banlieue parisienne, au moins sept morts

    En savoir plus

  • Un navire ukrainien bombardé au large de Marioupol

    En savoir plus

  • "J'aime les socialistes" ou l'opération séduction de Manuel Valls à La Rochelle

    En savoir plus

  • Un présumé recruteur pour le jihad en Syrie arrêté à Nice

    En savoir plus

  • Judo : les Françaises sacrées championnes du monde par équipe

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Situation toujours aussi confuse au lendemain du coup d’État au Lesotho

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Vidéo : à Novoazovsk, "il semblerait que les Russes soient déjà partis"

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

Afrique

Paris appelle à la fin des violences et à des élections "dans les meilleurs délais"

Vidéo par Sonia DRIDI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/01/2011

À l'issue d'une réunion interministérielle organisée à l'Élysée pour évoquer la situation en Tunisie, Nicolas Sarkozy assure dans un communiqué que la France apporte un "soutien déterminé" au peuple tunisien.

AFP - La France apporte "un soutien déterminé" au peuple tunisien dans "sa volonté de démocratie, et "appelle à la fin des violences" et à "des élections libres" rapidement en Tunisie, a affirmé Nicolas Sarkozy samedi au lendemain du départ, sous la pression de la rue, du président tunisien Ben Ali.

Dans un communiqué, le président français indique également que la France a pris "les dispositions nécessaires" pour que d'éventuels "mouvements financiers suspects concernant des avoirs tunisiens en France soient bloqués administrativement, conformément à la législation".

"Elle est à la disposition des autorités constitutionnelles pour répondre, sans délai, à toute demande sur des avoirs tunisiens en France", ajoute-t-il.

"La politique de la France est fondée sur deux principes constants: la non ingérence dans les affaires intérieures d'un État souverain, le soutien à la démocratie et à la liberté", écrit M. Sarkozy.

"Depuis plusieurs semaines, le peuple tunisien exprime sa volonté de démocratie. La France, que tant de liens d'amitié unissent à la Tunisie, lui apporte un soutien déterminé", poursuit-il.

Il affirme que "la France appelle à l'apaisement et à la fin des violences. Elle demande l'organisation d'élections libres dans les meilleurs délais".

"Dans cette période cruciale pour la Tunisie, la France est prête à répondre à toute demande de concours afin que le processus démocratique se déroule de la façon la plus incontestable", indique encore M. Sarkozy.

Le communiqué du président a été publié à l'issue d'une réunion interministérielle à l'Elysée, destinée à examiner "l'évolution de la situation en Tunisie", ainsi que la situation des Français vivant dans ce pays.

Pendant une heure et quart, le chef de l'Etat a réuni autour de lui le Premier ministre François Fillon, et les ministres Michèle Alliot-Marie (Affaires étrangères), Brice Hortefeux (Intérieur) et François Baroin (Budget, porte-parole du gouvernement).

Alain Juppé, ministre de la Défense, était à Bordeaux, la ville dont il est le maire, et était représenté à la réunion par le chef d'Etat-major des Armées, l'amiral Edouard Guillaud.

Le chef de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), Bernard Squarcini, était également présent.

Environ 22.000 Français sont résidents en Tunisie, dont deux-tiers de bi-nationaux.

Le président Sarkozy avait organisé une première réunion sur la Tunisie vendredi soir, avec François Fillon.

Zine El Abidine Ben Ali, 74 ans, dont 23 à la tête de l'Etat, s'est enfui de Tunisie vendredi après un mois de contestation sans précédent de son régime qui a embrasé le pays et fait des dizaines de victimes tombées sous les balles des forces de l'ordre.

Samedi le Conseil constitutionnel tunisien a déclaré la vacance du pouvoir et nommé le président du Parlement au poste de président par intérim, comme le prévoit la Constitution.

M. Ben Ali est actuellement en fuite en Arabie saoudite avec sa famille.

La France n'a pas souhaité la venue de M. Ben Ali sur son sol, avait indiqué vendredi une source proche du gouvernement à l'AFP.

Première publication : 15/01/2011

COMMENTAIRE(S)