Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Afrique

Un Égyptien a été condamné à mort pour avoir tué six coptes et un policier

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/01/2011

Mohamed Ahmed Hussein est accusé d'avoir tué par balles six chrétiens coptes et un policier musulman en janvier 2010 à la sortie d'une messe à Nagaa Hamadi. Le verdict de ses deux complices doit être rendu le 20 janvier.

AFP - Un homme accusé du meurtre de six chrétiens coptes et un policier musulman le 6 janvier 2010 à la sortie d'une église à Nagaa Hamadi en Haute-Egypte a été condamné dimanche à la peine de mort par un tribunal de la ville voisine de Qena.

La cour a également annoncé que le verdict de deux complices présumés, arrêtés peu après la tuerie, serait rendu le 20 février.

Reportage

Les trois hommes sont accusés d'avoir ouvert le feu sur la foule qui sortait d'une messe de veille du Noël orthodoxe (célébré le 7 janvier), à partir d'une voiture, tuant six personnes parmi les fidèles.

Un policier, de confession musulmane, avait également été tué, et neuf personnes blessées. L'arrestation des auteurs présumés de l'attaque avait été annoncée deux jours plus tard.

Le condamné, Mohammad Ahmad Hossein, également connu sous le nom de Hamam Kammouni, est considéré comme le chef du trio. Le président du tribunal n'a pas explicité le mobile de la fusillade, se bornant à lire le verdict.

La police avait à l'époque évoqué la piste d'une vengeance après le viol d'une fillette musulmane par un jeune Copte, une affaire qui avait provoqué des troubles dans la région.

Le massacre de Nagaa Hamadi avait à l'époque provoqué une flambée de colère parmi la communauté copte de cette petite ville et des affrontements avec la police.

La lenteur de la justice égyptienne pour rendre un verdict après la fusillade de Nagaa Hamadi avait été critiquée dans la communauté copte, qui se plaint fréquemment d'un laxisme de la police et du pouvoir judiciaire dans les affaires de violences anti-chrétiennes.

Anba Kirolos, l'évêque copte orthodoxe de Nagaa Hamadi, a toutefois déclaré dimanche que "c'est un bon jugement, les gens sont satisfaits".

Ce jugement intervient dans un climat tendu sur la question de la sécurité de la minorité copte, représentant 6 à 10% de la population égyptienne, après l'attentat devant une église d'Alexandrie (nord) qui a fait 21 morts dans la nuit du Nouvel an.

Cet attentat, qui n'a toujours pas été revendiqué, a été attribué à des "mains étrangères" par le pouvoir égyptien qui évoque la piste d'Al-Qaïda. Les conclusions de l'enquête n'ont toutefois pas encore été rendues.

Un avocat des accusés, Alaa Abou Zeïd, a estimé que le contexte provoqué par l'attentat d'Alexandrie "a eu un effet sur le jugement" condamnant le meurtrier de Nagaa Hamadi à la peine capitale.

Ihab Ramzi, l'un des avocats des familles des victimes, a en revanche affirmé: "Nous nous attendions à une peine capitale contre l'accusé numéro un, et je ne pense pas que le verdict soit lié" au récent attentat.

Première publication : 16/01/2011

  • ÉGYPTE

    Les trois hommes accusés d'avoir tué six coptes plaident non coupable

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    En Égypte, les coptes orthodoxes célèbrent Noël sous haute sécurité

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les coptes d'Égypte, 20 ans de persécutions

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)