Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Albert Ebossé : Une contre autopsie du joueur camerounais conclut à un assassinat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie: il ne faut pas pas vendre la peau de l'ours

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 25/01/2011

Vent d'est sur la création

Ils sont rares à venir vivre à Paris pour laisser leur empreinte sur la capitale. Rencontrez 2 artistes qui soufflent un courant d'air russe sur la création.

Chez Petrossian, le célèbre restaurant-boutique parisien spécialisé dans le caviar, la créatrice et artiste Irina Volkonskii se sent comme à la maison.

"Aujourd’hui on se trouve chez Petrossian. C’est mon voisinage parce que je suis née à Kafkaz, à côté de la Mer Caspienne, d’où arrive l’esturgeon, le caviar." Explique Irina.

Irina s'installe à Paris en 1997 pour créer son propre univers, un univers fantastique dans lequel elle s’amuse à sublimer l’objet pour en faire un bijou, comme la cuillère en argent, le sifflet ou encore cette menotte. Une idée qu’elle a eue alors qu’elle surprenait une conversation dans un café.

"Il y a un monsieur qui dit : "passe moi ta petite menotte." à sa fille. C’était un réveil, tu prends un coup de vitamines et tu te dis : Waou, ça c’est un objet." Explique Irina

Un peu comme une révélation, Irina décide de se servir des expressions françaises pour en faire des œuvres.

"En Russie, on n’a pas ces jeux de mots, on ne joue pas du tout avec la langue. C’est totalement une autre histoire. En français, tous les mots ont un double sens." Raconte Irina.

Et grâce à l’expression "langue de bois", Irina se permet même de détourner les fameuses poupées russes.

"Depuis le 19e siècle toutes les poupées russes, matroska, sont faites en bois. Mais matroska russe, depuis mille ans, vient du Japon et se nomme kokichi. J’ai mis matroska, symbole de la Russie, totalement à nu. C’est ma première œuvre. Je me suis mise à nu aussi, comme elle. Raconte Irina.

Autre univers, celui des portraits, signés Sergio Ostroverhy. Cet artiste peintre venu d’Ukraine a passé 20 ans chez les pompiers de Paris, les chasseurs alpins et dans la légion.

"Je voulais que ma peinture soit enrichie par la vie, enrichie par une expérience humaine. Je suis un peu fasciné par le portrait, surtout par le portrait des gens qui ont sur leur visage des signes d’une vocation, des signes d’une passion." Raconte Sergio.

Pour Sergio, l’armée, les pompiers et la peinture, même combat. Ce qui compte, c’est de s’engager.

"On pourrait définir mon style comme une peinture réaliste mais subversive et mystique." Explique Sergio.

A l’image d'une grande toile qui a valeur d’hommage pour les anciens collègues de Sergio, qu’il appelle avec ironie : "l’armée rouge française".

"On voit un peu l’influence russe car les images sont un peu iconographiques, et puis on voit la mosaïque du "floor", comme si c’était une mosaïque byzantine.

Des portraits à double lecture. Un effet de style qui vient peut-être de son regard : bleu à droite et marron à gauche.

Adresses :
www.irinavolkonskii.org

www.ostroverhy.com

 Petrossian
18, Boulevard Latour-Maubourg
75007 Paris
Tel : 01 44 89 67 53
www.petrossian.fr


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

12/12/2014 Alcool

Single malt à la française

Cette année pour les fêtes, sur les tables ou sous le sapin, le whisky pourrait prendre plus de place que d'habitude. Si la France est le premier consommateur de whisky écossais...

En savoir plus

05/12/2014 Divertissement

Nouvelle ère de jeux

Comme les enfants, les adultes s'adonnent de plus en plus à des jeux en tout genre. On peut se divertir autour d'un jeu de société et faire travailler son imaginaire dans de...

En savoir plus

29/11/2014 Design

Le design sort du bois

Une nouvelle génération de designers s'associe à des menuisiers et des artisans pour revisiter le bois et souligner la beauté de ce matériau ancestral, en jouant la carte de la...

En savoir plus

22/11/2014 Gastronomie

Nouvelle culture fromagère

Le fromage affine sa réputation et pourrait bien devenir un produit noble. De nouveaux lieux et concepts pourraient bien changer nos habitudes, et permettent de découvrir ces...

En savoir plus

15/11/2014 Transports

La marine à voile refait surface

Depuis plusieurs mois la marine à voile suscite de l'intérêt et on voit émerger différents projets qui remettent la propulsion vélique au goût du jour. Face à la flambée des prix...

En savoir plus