Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Moyen-orient

Ehoud Barak claque la porte du Parti travailliste

©

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/01/2011

Le ministre israélien de la Défense a annoncé son départ du Parti travailliste qu'il dirigeait pour créer un nouvelle formation politique avec quatre autres députés de gauche.

REUTERS - Ehud Barak, ministre israélien de la Défense, va quitter lundi le Parti travailliste pour donner naissance à une nouvelle formation, un geste inattendu qui ne devrait pas menacer le gouvernement de coalition emmené par Benjamin Netanyahu.
 
Dans une lettre adressée à la Knesset, dévoilée par un responsable parlementaire, le chef de file du parti phare de la gauche israélienne précise que quatre des 13 députés
travaillistes vont lui emboîter le pas.
 
De nombreux responsables travaillistes l'invitaient à faire pression sur Benjamin Netanyahu en faveur d'une relance du processus de paix israélo-palestinien et son rôle à la tête du mouvement était contesté.
 
La présence du parti de gauche au sein de la coalition gouvernementale atténuait l'image à l'étranger d'un gouvernement très ancré à droite.
 
La formation d'un nouveau parti va permettre à ses membres de faire avancer le processus de paix "sans chronomètre", estime Matan Vinai, vice-ministre de la Défense, dans un communiqué distinct.
 
Selon les commentateurs, Ehud Barak restera fidèle à la coalition gouvernementale, mais on ignore quelle sera l'attitude des huit députés travaillistes restant à l'égard d'un gouvernement qui dispose pour l'heure d'une majorité de 74 sièges sur les 120 que compte la Knesset.  

 

Première publication : 17/01/2011

  • ISRAËL

    Le gouvernement adopte l'allégeance à "l'État juif" pour les nouveaux citoyens

    En savoir plus

  • CONFLIT ISRAÉLO-PALESTINIEN

    Pour Benjamin Netanyahou, la paix est soumise à deux "conditions essentielles"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)