Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Réfugiés syriens au Liban : la voie difficile, voire impossible, du retour au pays

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Seba, une voix gabonaise hors du temps

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Choose France" : Macron reçoit les patrons étrangers à Versailles pour une opération séduction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Pendant le "shutdown", Donald Trump travaille "dur, dur, dur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après Poutine, les patrons à Versailles"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Forum économique mondial : les États-Unis de retour à Davos

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Le vice-président américain Mike Pence en Israël

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kenneth Roth, HRW : "Macron a gagné en affrontant directement l'extrême droite"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

FRANCE

Le patron des laboratoires Servier cité à comparaître dans l'affaire du Mediator

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/01/2011

Président-fondateur des laboratoires qui ont produit le Mediator, Jacques Servier sera appelé à comparaître devant la justice le 11 février. L'association des victimes du médicament a déposé 116 plaintes pour homicides et blessures volontaires.

AFP - Le fondateur et président du laboratoire Servier, Jacques Servier, fabricant du Mediator, est cité à comparaître le 11 février devant le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine), annonce Le Figaro dans son édition de lundi.
              
M. Servier, 88 ans, sera appelé à comparaître le 11 février à 13H30 devant la 15e chambre correctionnelle du TGI de Nanterre, précise le quotidien.
              
"Sont également cités les laboratoires Servier et Biopharma, qui a commercialisé le Mediator, mais aussi des personnes physiques comme le directeur général délégué et pharmacien responsable de la firme", ajoute-t-il.
              
"Le choix de cette procédure devrait permettre un jugement beaucoup plus rapide qu'au pénal", écrit le journal.
              
Le 11 janvier, l'Association des Victimes de l'Isoméride et du Mediator a déposé 116 plaintes au parquet de Paris pour homicides et blessures involontaires provoqués par ce médicament commercialisé en 1976.
              
Le Mediator (benfluorex), un médicament des laboratoires Servier destiné aux diabétiques en surpoids, prescrit aussi comme coupe-faim à des non-diabétiques, avait été retiré de la vente en France en 2009 en raison des risques cardiaques encourus par les patients. Cinq millions de malades l'ont utilisé.
              
Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a dénoncé le 15 janvier "une responsabilité première et directe" de Jacques Servier et s'est engagé, à la suite de l'affaire, à une refonte du système de contrôle des médicaments.
              
A l'automne 2010, l'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (Afssaps) avait révélé une estimation de la Caisse nationale d'Assurance Maladie selon laquelle le médicament aurait fait au moins 500 morts en 33 ans.
              

 

Première publication : 17/01/2011

  • FRANCE

    Xavier Bertrand en faveur d'une indemnisation des victimes du Mediator

    En savoir plus

  • FRANCE

    Nouveaux rebondissements dans l'affaire du Mediator

    En savoir plus

  • POLITIQUE

    Deux anciens conseillers de Xavier Bertrand étaient payés par le laboratoire Servier

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)