Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Moyen-orient

Enquête Hariri : le procureur du TSL a déposé son acte d'accusation

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2011

Le procureur du Tribunal spécial pour le Liban (TSL), chargé de l'enquête sur l'attentat qui a coûté la vie à l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005 à Beyrouth, a remis son acte d'accusation au tribunal.

AFP - Le procureur du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a déposé lundi un acte d'accusation confidentiel dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005 à Beyrouth, a annoncé le tribunal.

"Le procureur du Tribunal a présenté au juge de la mise en état un acte d’accusation accompagné de pièces justificatives", a annoncé le greffier du TSL Herman von Hebel dans un communiqué.

"Ces documents, qui se rapportent à l’assassinat de Rafic Hariri et d’autres personnes, ont été déposés au greffe lundi 17 janvier 2011 à 16H35" (15H35 GMT), ajoute le communiqué.



"Le contenu de l’acte d’accusation demeure confidentiel à ce stade", selon la même source.

L'acte d'accusation a été remis au juge de la mise en état, le Belge Daniel Fransen, qui est chargé de l'examiner en vue de sa confirmation.

Le TSL, créé en 2007 à la demande du Liban, en vertu d'une résolution des Nations unies, est chargé de juger les responsables de l'attentat à la camionnette piégée au cours duquel Rafic Hariri et 22 autres personnes avaient été tués le 14 février 2005 dans le centre de Beyrouth.

Le Hezbollah s'attend à être mis en cause dans le cadre de l'enquête sur cet attentat. Son chef, Hassan Nasrallah, avait affirmé dimanche soir que le puissant parti chiite "se défendrait" contre toute accusation, sans préciser de quelle façon.

Le gouvernement du Premier ministre libanais Saad Hariri, fils de Rafic, s'était effondré mercredi après la démission des ministres du Hezbollah et de leurs alliés.

Le puissant parti chiite accuse le TSL de faire partie d'un "complot israélo-américain" visant à le détruire. Depuis des mois, il fait pression sur Saad Hariri pour qu'il désavoue le tribunal, ce que ce dernier a refusé de faire.
 

Première publication : 17/01/2011

  • LIBAN

    Le Hezbollah précipite la chute du gouvernement pour faire plier Hariri

    En savoir plus

  • LIBAN

    L'explosion qui a tué Rafic Hariri reconstituée en France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)