Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Un plébiscite en Vénétie pour l'autonomie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après la jungle de Calais, un nouvel espoir"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Andrej Plenkovic : "Je ne pense pas qu’il y ait une menace d’éclatement des États au sein de l’UE"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Glyphosate : l’herbicide de la discorde

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : Kenyatta et Odinga appellent au calme à six jours de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Où est Santiago Maldonado ?"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Chine : Xi Jinping, un nouveau Mao ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Harcèlement sexuel : la parole se libère sur la toile

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bafel Talabani : le référendum au Kurdistan était une "erreur colossale"

En savoir plus

Sports

Le maillot qui valait 320 millions d’euros

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 31/01/2011

La Fédération française de football (FFF) a présenté le nouveau maillot des Bleus dessiné par Nike. Même s'il devrait rapporter beaucoup d'argent à l'équipe de France, ce nouvel équipement n'est pas du goût de tous...

Assurément bleu royal, résolument sobre, le nouveau maillot de l’équipe de France a été présenté à la presse, lundi, au siège de la Fédération française de football (FFF). Si les quatre joueurs, Florent Malouda, Yann M’Vila, Abou Diaby et Alou Diarra, ont vanté les multiples qualités techniques de ce maillot désormais flanqué du logo de Nike, des supporters des Bleus ont émis quelques réserves sur un design qu'il juge bien trop différent des derniers modèles proposés par Adidas, l'ex-équipementier des Tricolores.

Le plus gros contrat au monde

Pour ce nouveau partenariat, Nike reversera à l’équipe de France 320 millions d’euros sur sept ans, soit 42,6 millions par an, auxquels il faut ajouter 2,5 millions de dotation d’équipement annuelle et les fameuses primes de résultats. Du jamais vu dans le monde du football international. À titre comparatif, la marque à la virgule verse 22 millions par an à l’équipe du Brésil, 30 millions d'euros au Portugal et à l’Angleterre (à travers sa marque Umbro), alors qu’Adidas verse 25 millions d’euros à l'Allemagne.

"C’est le nouveau maillot du XV de France ?" s’étonne Zoum sur la page Facebook de France 24/ RFI Sports. Tout comme Laurent Blanc, présent à la présentation, l’internaute Kotch Nzinga Nzinga trouve qu’il ressemble au maillot… de l’Italie. Il suffirait de retrousser les manches pour voir le rouge du drapeau tricolore, assure l’équipementier, mais "ce sera une décision commune avant le match", avertit le sélectionneur français.

Première face au Brésil

Alors, pour accoutumer les futurs acheteurs au nouveau style des Bleus, on s’active côté marketing. La firme de l’Oregon a mis les bouchées doubles pour son entrée dans la maison bleue avec une campagne visible sur tous les supports médias de l’Hexagone et un slogan ("Vive le football libre"), librement inspiré de l’appel du général De Gaulle lancé aux Canadiens francophones du Québec en 1967.

Les Bleus revêtiront le maillot à la virgule le 9 février prochain lors du match amical de rentrée face au Brésil. N’en déplaise aux nostalgiques de 1998, les deux équipes auront le même équipementier.


 

Première publication : 18/01/2011

  • FOOTBALL

    À Wembley, les Bleus s'imposent face à une équipe anglaise diminuée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)