Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le prélèvement à la source : une fausse bonne idée?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique A, artiste exigeant

En savoir plus

FOCUS

Népal : difficile retour sur les bancs de l'école, un mois après le séisme

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Nigeria : accord des distributeurs de carburant sur la fin de la grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi : "Tout va très bien Madame la Marquise"

En savoir plus

DÉBAT

Burundi : l'impossible dialogue entre pouvoir et opposition? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Madrid démantèle le laboratoire de cocaïne le "plus sophistiqué" d'Europe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2011

300 kilos de cocaïne ont été saisis et 25 personnes arrêtées dans une cache située près de Madrid, ce mardi, affirme la police espagnole. Il s'agissait, selon elle, du laboratoire de cocaïne "le plus grand et le plus sophistiqué" d'Europe.

AFP - La police espagnole a affirmé mardi avoir découvert près de Madrid "le plus grand et le plus sophistiqué laboratoire de cocaïne en Europe", lors d'une opération qui a conduit à 25 arrestations et à la saisie de 300 kilos de drogue.

L'opération est le fruit d'une enquête menée depuis deux ans qui a permis de démanteler ce laboratoire "juste avant qu'il ne commence son activité" et de saisir 33 tonnes de produits chimiques utilisés pour la transformation de la cocaïne.

Les policiers ont également saisi deux millions d'euros en liquide, des armes, 18 véhicules de luxe, 470 téléphones portables ainsi que des biens et des actifs financiers pour une valeur globale estimée à 50 millions d'euros.

Cette organisation, active à Madrid, se consacrait au trafic de cocaïne, en se chargeant de l'introduction de la drogue en Espagne et de son traitement puis de sa vente, et même ensuite du blanchiment de l'argent du trafic, explique la police dans un communiqué.

Les trafiquants s'entouraient d'importantes mesures de sécurité, avec des gardes du corps armés et "des experts en sécurité pour déjouer l'action policière", précise le communiqué.

L'Espagne est la principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne produite en Amérique du Sud. La drogue voyage souvent en grandes quantités par bateau, mais aussi par avion, et les trafiquants rivalisent d'imagination pour l'introduire clandestinement.

Première publication : 18/01/2011

COMMENTAIRE(S)