Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Israël : Tzipi Livni appelle à un gel de la colonisation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Rachat de Fox par Disney : la souris croque le renard pour 66 mds de dollars

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Russie : la performance de Vladimir Poutine scrutée dans les médias

En savoir plus

LE DÉBAT

Russie : Vladimir président, Poutine candidat

En savoir plus

POLITIQUE

Les Républicains : Les travaux d’Hercule de Laurent Wauquiez

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Kev Adams, dans la peau d’un snowboarder surdoué

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Essebsi : "Avec Jerusalem, les États-Unis ont réduit les chances d’une solution négociée"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : la frontière irlandaise, casse-tête du Brexit

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La réunion de l'OMC accouche de... rien

En savoir plus

EUROPE

Madrid démantèle le laboratoire de cocaïne le "plus sophistiqué" d'Europe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 18/01/2011

300 kilos de cocaïne ont été saisis et 25 personnes arrêtées dans une cache située près de Madrid, ce mardi, affirme la police espagnole. Il s'agissait, selon elle, du laboratoire de cocaïne "le plus grand et le plus sophistiqué" d'Europe.

AFP - La police espagnole a affirmé mardi avoir découvert près de Madrid "le plus grand et le plus sophistiqué laboratoire de cocaïne en Europe", lors d'une opération qui a conduit à 25 arrestations et à la saisie de 300 kilos de drogue.

L'opération est le fruit d'une enquête menée depuis deux ans qui a permis de démanteler ce laboratoire "juste avant qu'il ne commence son activité" et de saisir 33 tonnes de produits chimiques utilisés pour la transformation de la cocaïne.

Les policiers ont également saisi deux millions d'euros en liquide, des armes, 18 véhicules de luxe, 470 téléphones portables ainsi que des biens et des actifs financiers pour une valeur globale estimée à 50 millions d'euros.

Cette organisation, active à Madrid, se consacrait au trafic de cocaïne, en se chargeant de l'introduction de la drogue en Espagne et de son traitement puis de sa vente, et même ensuite du blanchiment de l'argent du trafic, explique la police dans un communiqué.

Les trafiquants s'entouraient d'importantes mesures de sécurité, avec des gardes du corps armés et "des experts en sécurité pour déjouer l'action policière", précise le communiqué.

L'Espagne est la principale porte d'entrée en Europe de la cocaïne produite en Amérique du Sud. La drogue voyage souvent en grandes quantités par bateau, mais aussi par avion, et les trafiquants rivalisent d'imagination pour l'introduire clandestinement.

Première publication : 18/01/2011

COMMENTAIRE(S)