Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

Economie

L'ex-banquier suisse qui voulait faire tomber le secret bancaire

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 19/01/2011

Accusé par la banque Bear Stearn d'avoir dérobé des documents sensibles, Rudolf Elmer comparaît ce mercredi devant la justice helvète. Cet ex-banquier suisse, qui a collaboré avec WikiLeaks, lutte contre le secret bancaire.

Le secret bancaire suisse l’énerve au plus haut point. L’ex-dirigeant de la banque suisse Julius Baer, Rudolf Elmer, a connu son heure de gloire, lundi, en remettant à Julian Assange, la figure emblématique de WikiLeaks devant les journalistes du monde entier deux CD censés contenir le détail de 2000 comptes en suisse de personnes et sociétés de premier plan. Selon WikiLeaks, qui a publié en décembre plus de 250 000 câbles diplomatiques américains, les comptes d’hommes politiques britanniques, allemands, indiens et pakistanais figurent dans ce nouveau dossier explosif.

Mercredi, il pourrait connaître une heure beaucoup plus sombre. Rudolf Elmer comparaît en effet devant la justice suisse accusé par son ex-employeur d’avoir volé et falsifié des documents. Il encourt jusqu'à 8 mois de prison ferme.

De quoi faire trembler le système bancaire helvète ? C’est en tout cas ce que Rudolf Elmer espère. Et pas seulement depuis hier. L’ex-dirigeant de la banque suisse Julius Baer s’est mis en tête depuis plus de 5 ans de dénoncer l’évasion et la fraude fiscales qu’il qualifie sur son site de "plus grand vol de notre temps".

Le contentieux remonte au début des années 2000. Rudolf Elmer dirige alors la filiale de Julius Baer aux Îles Caïmans. Un poste idéal pour observer le train-train des banques dans un territoire reconnu comme un paradis fiscal. Et le banquier ne se prive pas pour constituer un petit dossier personnel. En 2002, son employeur, convaincu qu’il dérobe des documents, le licencie.

Harcèlement

Trois ans plus tard, Rudolf Elmer transmet une liste de comptes de Julius Baer à des journaux. Le Wall Street Journal fait alors état d'accusations de fraude fiscale à l'encontre de la banque mais sans citer de noms. Ce n’est qu’en 2008 que l’affaire prend de l’ampleur. WikiLeaks, déjà, rend publics les documents fournis par l’ex-banquier suisse. Julius Baer attaque alors le site en justice et obtient qu’il soit fermé.

Mais quelques mois plus tard, une contre-offensive judiciaire de plusieurs associations de défense des libertés permet l’annulation du premier verdict. La banque suisse souffre alors d’une très forte publicité négative et WikiLeaks réussit l’un de ses premiers gros coups.

Julius Baer ne lâche pas pour autant son ex-employé. La direction accuse Rudolf Elmer d’avoir falsifié certains documents transmis à WikiLeaks et même d’avoir harcelé d’autres salariés de la banque. Rudolf Elmer reconnaît que certains documents peuvent être faux mais accuse de son côté la banque de les avoir ajoutés lorsqu’il récupérait les informations afin de discréditer l’ensemble des révélations.

La nouvelle liste de 2 000 comptes en Suisse ne concernerait cette fois-ci pas que Julius Baer. Alors que son procès est proche, Rudolf Elmer espère peut-être ainsi apparaître moins comme l’homme d’une vendetta que comme le pourfendeur d’un système corrompu. Il compte également approcher un peu plus de son but affiché : amener le "scandale" des paradis fiscaux devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Première publication : 18/01/2011

  • ROYAUME-UNI

    La justice doit se prononcer début février sur l'extradition de Julian Assange

    En savoir plus

  • INTERNET

    Des déçus de WikiLeaks lancent OpenLeaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)