Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Economie

L'ex-banquier suisse qui voulait faire tomber le secret bancaire

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 19/01/2011

Accusé par la banque Bear Stearn d'avoir dérobé des documents sensibles, Rudolf Elmer comparaît ce mercredi devant la justice helvète. Cet ex-banquier suisse, qui a collaboré avec WikiLeaks, lutte contre le secret bancaire.

Le secret bancaire suisse l’énerve au plus haut point. L’ex-dirigeant de la banque suisse Julius Baer, Rudolf Elmer, a connu son heure de gloire, lundi, en remettant à Julian Assange, la figure emblématique de WikiLeaks devant les journalistes du monde entier deux CD censés contenir le détail de 2000 comptes en suisse de personnes et sociétés de premier plan. Selon WikiLeaks, qui a publié en décembre plus de 250 000 câbles diplomatiques américains, les comptes d’hommes politiques britanniques, allemands, indiens et pakistanais figurent dans ce nouveau dossier explosif.

Mercredi, il pourrait connaître une heure beaucoup plus sombre. Rudolf Elmer comparaît en effet devant la justice suisse accusé par son ex-employeur d’avoir volé et falsifié des documents. Il encourt jusqu'à 8 mois de prison ferme.

De quoi faire trembler le système bancaire helvète ? C’est en tout cas ce que Rudolf Elmer espère. Et pas seulement depuis hier. L’ex-dirigeant de la banque suisse Julius Baer s’est mis en tête depuis plus de 5 ans de dénoncer l’évasion et la fraude fiscales qu’il qualifie sur son site de "plus grand vol de notre temps".

Le contentieux remonte au début des années 2000. Rudolf Elmer dirige alors la filiale de Julius Baer aux Îles Caïmans. Un poste idéal pour observer le train-train des banques dans un territoire reconnu comme un paradis fiscal. Et le banquier ne se prive pas pour constituer un petit dossier personnel. En 2002, son employeur, convaincu qu’il dérobe des documents, le licencie.

Harcèlement

Trois ans plus tard, Rudolf Elmer transmet une liste de comptes de Julius Baer à des journaux. Le Wall Street Journal fait alors état d'accusations de fraude fiscale à l'encontre de la banque mais sans citer de noms. Ce n’est qu’en 2008 que l’affaire prend de l’ampleur. WikiLeaks, déjà, rend publics les documents fournis par l’ex-banquier suisse. Julius Baer attaque alors le site en justice et obtient qu’il soit fermé.

Mais quelques mois plus tard, une contre-offensive judiciaire de plusieurs associations de défense des libertés permet l’annulation du premier verdict. La banque suisse souffre alors d’une très forte publicité négative et WikiLeaks réussit l’un de ses premiers gros coups.

Julius Baer ne lâche pas pour autant son ex-employé. La direction accuse Rudolf Elmer d’avoir falsifié certains documents transmis à WikiLeaks et même d’avoir harcelé d’autres salariés de la banque. Rudolf Elmer reconnaît que certains documents peuvent être faux mais accuse de son côté la banque de les avoir ajoutés lorsqu’il récupérait les informations afin de discréditer l’ensemble des révélations.

La nouvelle liste de 2 000 comptes en Suisse ne concernerait cette fois-ci pas que Julius Baer. Alors que son procès est proche, Rudolf Elmer espère peut-être ainsi apparaître moins comme l’homme d’une vendetta que comme le pourfendeur d’un système corrompu. Il compte également approcher un peu plus de son but affiché : amener le "scandale" des paradis fiscaux devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Première publication : 18/01/2011

  • ROYAUME-UNI

    La justice doit se prononcer début février sur l'extradition de Julian Assange

    En savoir plus

  • INTERNET

    Des déçus de WikiLeaks lancent OpenLeaks

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)