Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 19/01/2011

Révolution en Tunisie : effet domino dans la région ?

La Toile s’interroge sur les conséquences de la révolution tunisienne dans le monde arabe. La toxicomanie fait des ravages en Corée du Nord. Et une animation résume ce que font les utilisateurs de Facebook en une minute.

Révolution en Tunisie : effet domino dans la région ?

Après les événements survenus en Tunisie qui ont poussé le président Ben Ali à quitter le pouvoir, ils sont nombreux sur la toile arabe à s’interroger sur une possible propagation de la révolution dans la région et sur l’identité du prochain gouvernement qui fera les frais de la colère de la rue. Des interrogations largement relayées sur la Toile.

Pour la journaliste et blogueuse égyptienne Mona Eltahawy, il ne fait ainsi aucun doute que certains régimes voisins de la Tunisie doivent craindre la propagation de la révolution. Elle cite notamment la Libye, le Yémen ou encore l’Algérie, des Etats dirigés, selon elle, par des dictateurs vieillissants et de plus en plus éloignés des préoccupations quotidiennes de la population. Une situation qui ressemble à celle qui a précipité la chute de Ben Ali et qui, pour elle, pourrait très bien se retourner contre les dirigeants de ces pays.

De son côté, l’analyste américain Juan Cole, spécialiste de la région, espère que la révolution tunisienne constituera réellement le début de quelque chose de plus grand. Mais pour lui, une chose est sûre : les événements en Tunisie auront quoi qu’il arrive plus de résonance dans la région que n’en avait eu la révolution verte menée en Iran en 2009.

En attendant, plusieurs internautes à l’image de ces Syriens se mettent à espérer qu’un vent de réforme soufflera prochainement dans la région et que la révolution tunisienne provoquera un effet domino dans leur pays. Et ils en sont convaincus : le prochain régime qui tombera sous la pression de la rue sera celui de Bachir el Assad, le président de la Syrie.

Enfin, les Anonymous, ce groupe informel d’activistes en ligne, très actifs lors du soulèvement populaire en Tunisie, appellent eux à poursuivre le mouvement. Et ils ont également annoncé qu’ils lanceraient prochainement « l’opération Freedom » pour aider les populations de la région à lutter contre les atteintes à la liberté d’expression. Dans leur viseur : l’Egypte, l’Arabie saoudite, l’Algérie ou encore la Syrie.

 

Toxicomanie en Corée du Nord

Un civil nord-coréen traverse le fleuve gelé qui sert de frontière avec la Chine avec un paquet sous le manteau. Un colis dans lequel se trouverait de l’opium selon l’auteur de cette vidéo. L’homme effectue ensuite le voyage-retour avec, à la main, un autre paquet qu’il remet immédiatement à des militaires nord-coréens. Cette vidéo tournée clandestinement pointe du doigt le trafic de drogues auquel Pyongyang se livrerait pour obtenir des devises étrangères et assurer la survie de son régime. Selon les experts, la production nord-coréenne couvrirait ainsi à elle seule 40% des besoins du Japon et de la Corée du Sud en opium, en héroïne et en amphétamines.

Un trafic lucratif aux conséquences désastreuses pour la société nord-coréenne selon des réfugiés qui témoignent sur le Web. Le Daily NK, un site animé par des dissidents exilés en Corée du Sud, affirme ainsi que les jeunes des classes moyennes consommeraient régulièrement des stupéfiants et que de la drogue serait fréquemment offerte comme cadeau d’anniversaire dans le pays. Des jeunes qui n’hésiteraient pas à utiliser des billets à l’effigie de Kim Il-sung, le fondateur du régime, pour inhaler ces substances.

Une toxicomanie qui, désormais, gagnerait aussi les couches populaires. En effet, d’après ce blogueur anonyme, se procurer de la drogue serait plus facile que de trouver de l’aspirine en Corée du Nord. Et faute de médicaments, les familles les plus démunies se tourneraient vers l’opium pour traiter certaines maladies.

Et même les enfants ne seraient pas épargnés selon cet autre internaute qui s’exprime également de manière anonyme. Il accuse ainsi le régime d’avoir recours à cette main d’œuvre pour cultiver le pavot dont les graines seraient mangées sur place, développant une inquiétante accoutumance chez ces enfants.

 

Recherches étranges en ligne

Attirer des clients en boulangerie, ménopause homme ou encore bronzer sous la lune… Voici quelques-unes des recherches loufoques et pourtant authentiques qui ont été effectuées en ligne par des internautes et que l’on peut retrouver sur le site « Devenir un ninja gratuitement ». Classées par thèmes, ces recherches étranges sont régulièrement mises à jour grâce à la complicité d’internautes qui peuvent partager leurs trouvailles sur le site.

 

Religion et Twitter

Le Dalaï-Lama véritable star sur Twitter ! En effet, ce dernier compte plus d’1 200 000 abonnés sur le site de microblogging et domine largement le classement des figures religieuses les plus populaires sur le réseau social. C’est ce que révèle le quotidien en ligne Huffington Post qui a dressé le palmarès des leaders religieux en fonction du nombre de leurs followers. Loin derrière le Dalaï-Lama, on retrouve l’imam à la tête du projet de mosquée près de Ground Zero, Feisal Abdul Rauf, et un prêtre protestant américain, Alberto Cutie, célèbre pour ses prêches télévisés, qui occupent les deuxième et troisième places avec environ 5 000 abonnés.

 

Vidéo du jour

Pour illustrer à quel point Facebook est aujourd’hui incontournable sur la toile, le magazine américain Time vient de mettre en ligne cette vidéo qui présente diverses statistiques concernant l’activité des internautes sur le réseau social. On apprend ainsi que chaque minute, plus de 50 000 liens sont échangés entre membres, que près de 100 000 requêtes d’ami sont acceptées sur le site ou encore que plus de 135 000 photos sont mises en ligne. Des chiffres tout simplement astronomiques.

 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus

18/07/2014 Réseaux sociaux

Un groupe d'extrême droite britannique envahit une mosquée

Au sommaire de cette édition : un groupe d’extrême droite britannique envahit une mosquée de Londres ; les internautes américains se mobilisent pour un papa en deuil ; et une rue...

En savoir plus