Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Sports

De nouvelles révélations de dopage accablent Lance Armstrong

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 19/01/2011

Lance Armstrong vit une fin de carrière mouvementée. Alors qu’il dispute sa dernière grande épreuve, le Tour d'Australie, de nouvelles révélations compromettantes sur fond de dopage organisé accablent le septuple vainqueur du Tour de France.

Alors qu’il court à 39 ans le dernier grand tour à l’étranger de sa carrière, de nouvelles accusations de dopage rattrapent Lance Armstrong. Cette fois, c’est l’hebdomadaire américain "Sports Illustrated", magazine appartenant à CNN, qui révèle depuis lundi de nouveaux éléments à charge contre le coureur.

Sur le site SI.com, Stephen Swart, ancien coéquipier néo-zélandais d’Armstrong chez Motorola en 1995, l’accuse d’avoir été "l'instigateur" d'un dopage organisé au sein de l'équipe. Son ex-coéquipier Floyd Landis témoigne également que des seringues et des produits dopants auraient été découverts dans les bagages d'Armstrong lors d’un contrôle douanier à l'aéroport de Saint-Moritz, en Suisse, en 2003. Le cycliste texan n’aurait pas été inquiété, prétextant qu'il s'agissait de "vitamines".

Fuites de témoignages

Par ailleurs, Selena Roberts and David Epstein, les deux journalistes du magazine "SI", apportent de nouvelles précisions sur la nature des produits dopants qu’aurait utilisés Armstrong. Il s’agirait du HemAssist, un produit développé par la société Baxter Healthcare Corp. Cette substance était utilisée dans des cas d’hémorragies importantes pour sa capacité à régénérer les globules rouges sans les effets secondaire de l’EPO (hypertension artérielle et risque de cancer).

Pierre Ballester, qui avait déjà publié certaines de ces informations dans "L.A. Confidentiel : Les secrets de Lance Armstrong" (2004), est frappé par l’abondance de détails. "Les journalistes de 'SI' apportent des précisions sur le dossier d’Armstrong qui n’avaient jamais été révélées auparavant," explique-t-il. Pour l’ancien journaliste de "L’Équipe", Roberts et Epstein auraient bénéficié de fuites dans le cadre de l’enquête fédérale américaine lancée contre Armstrong en juillet 2010 à la suite des accusations de dopage formulées par Floyd Landis.

Armstrong risque gros

Interrogé par l'AFP en marge du Tour d’Australie sur ces nouvelles accusations, Lance Armstrong a répondu : "Je n'ai rien à déclarer. Je suis au courant, il n'y a rien de plus. Je n'ai absolument aucune inquiétude à avoir". Son agent Mark Fabiani a quant à lui dénoncé "les mêmes vieilles histoires, recyclant les mêmes mensonges par les mêmes menteurs".

Si le dopage est avéré, le cycliste pourrait être inculpé pour fraude à une entreprise publique, l’US Postal, son équipe de 1998 à 2004. Les assurances qui lui ont versé d'importantes sommes après ses sept victoires sur le Tour de France pourraient également se retourner contre lui pour tricherie. S’il est prouvé qu’il a menti à une cour fédérale, le Texan risque aussi de se retrouver condamner pour parjure. En 2008, la sprinteuse américaine Marion Jones avait écopé de six mois de prison ferme pour ce même chef d’accusation. La retraite s’annonce compliquée pour Lance.

Première publication : 19/01/2011

  • CYCLISME

    "Je n'ai aucun doute sur mon innocence", affirme Alberto Contador

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Contador suspendu après un contrôle antidopage suspect sur le Tour de France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)