Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Le procès en appel de l'"Angolagate" s'ouvre à Paris

©

Vidéo par Christophe DANSETTE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2011

La cour d'appel de Paris doit se pencher à partir de mercredi sur l'"Angolagate", un trafic d'armes vers l'Angola dans les années 1990 impliquant Charles Pasqua (photo) et l'homme d'affaires Pierre Falcone, en prison pour commerce illicite d'armes.

AFP - Le procès en appel de l'Angolagate, un trafic d'armes présumé vers l'Angola dans les années 90, doublé d'un imbroglio politico-financier, commence mercredi matin à Paris, avec Pierre Falcone et Charles Pasqua en vedettes.
              
L'homme d'affaires franco-israélien d'origine russe Arcadi Gaydamak figure aussi parmi la vingtaine de prévenus ayant fait appel de leurs condamnations, prononcées en 2009 par le tribunal correctionnel. Mais étant en fuite, il est hautement improbable qu'il se présente à la cour.
              
Le businessman franco-angolais Pierre Falcone, lui, n'aura pas d'autre choix que de venir, puisqu'il est détenu à Fleury-Mérogis depuis sa condamnation à six ans de prison ferme pour commerce illicite d'armes, abus de biens sociaux et trafic d'influence.
              
Avec Gaydamak, il est poursuivi pour avoir organisé une vente d'armes à l'Angola, de 1993 à 1998, en pleine guerre civile, pour un montant de 790 millions de dollars, gagés sur les recettes futures du pétrole.
              
L'accusation estime cette vente illicite, car n'ayant pas été autorisée.
              
La défense, tout comme l'Angola, que toute cette affaire indispose, affirme qu'elle n'avait pas besoin d'autorisation, puisque les armes avaient été vendues par une société slovaque et n'avaient pas transité par la France.
              
Quant à Charles Pasqua, 83 ans, il sera là, assure son avocat, Me Léon Lef-Forster, bien décidé à démontrer "le caractère totalement infondé" des accusations de trafic d'influence, qui lui ont valu en première instance une condamnation à trois ans de prison, dont un ferme.
              
Dans cette affaire, comme dans plusieurs autres, l'ancien ministre de l'Intérieur s'estime victime de basses manoeuvres politiques.
              
Les trois premiers jours d'audience devraient être largement consacrés aux clauses de nullité, questions prioritaires de constitutionnalité (QPC) et autres points de procédures soulevés par la défense, qui a par ailleurs cité une vingtaine de témoins, dont Jacques Chirac, Dominique de Villepin ou Alain Juppé.
              
Le procès doit démarrer à 09H00. Il est prévu jusqu'au 2 mars.
              

 

Première publication : 19/01/2011

  • JUSTICE

    Pierre Falcone, condamné pour vente d'armes à l'Angola, reste en prison

    En savoir plus

  • ANGOLAGATE

    Charles Pasqua : Chirac et Villepin "étaient informés" des ventes d'armes à l'Angola

    En savoir plus

  • ANGOLAGATE

    Le secret défense, une procédure complexe

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)