Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

Economie

L'ex-banquier qui a informé WikiLeaks reconnu coupable de violation du secret bancaire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 19/01/2011

Rudolf Elmer, l'ex-banquier suisse qui, par deux fois, a fourni des informations à WikiLeaks sur de présumés fraudeurs du fisc, a été condamné à 5 500 euros d'amende et à deux ans de prison avec sursis pour violation du secret bancaire.

AFP - L'ancien banquier suisse, Rudolf Elmer, qui a remis à plusieurs reprises à WikiLeaks des données sur de présumés fraudeurs du fisc, a été condamné mercredi par un tribunal zurichois à une amende avec sursis pour violation du secret bancaire.

Le tribunal de première instance de Zurich a reconnu M. Elmer, 55 ans, coupable d'avoir violé le secret bancaire à plusieurs reprises ainsi que de coercition et de menace dans plusieurs cas, mais l'a jugé non coupable d'une alerte à la bombe dont avait fait l'objet son ancien employeur Julius Baer.

Le juge Sebastian Aeppli a condamné M. Elmer à une amende pécuniaire d'un total de 7.200 francs suisses (5.500 euros), assortie d'un sursis de deux ans.

Le juge a retenu que le prévenu avait fait "partie pendant des années du monde bancaire" et en avait "profité". Le motif de M. Elmer n'a pas été la lutte contre l'évasion fiscale, selon M. Aeppli, mais "son licenciement".

M. Elmer, qui a été un dirigeant de la banque Julius Baer aux îles Caïmans pendant huit ans, était accusé d'avoir transmis des noms de clients à des médias et au fisc suisse, après avoir été licencié par son employeur en 2002, l'une des premières banques privées suisses, en raison de "désaccords".

Il avait emporté avec lui de nombreux documents internes avant de quitter l'établissement.

A la suite de ces informations, selon la presse suisse, des poursuites pour évasion fiscale dans plusieurs pays ont été engagées contre certains des clients de la banque.

Devant la cour, M. Elmer s'est longuement défendu mercredi matin, expliquant avoir peu à peu perçu, grâce à sa fonction de directeur, que les activités de Julius Baer aux îles Caïmans étaient "immorales, non conformes à l'éthique et avaient pris un tour criminel".

Ce constat l'avait amené, a-t-il poursuivi, "à agir contre le système bancaire offshore (pour le compte de clients non résidents)".

M. Elmer a fourni à deux reprises des informations à WikiLeaks. Une fois en 2007 puis lundi, directement au fondateur du site Julian Assange, à qui il a fourni deux nouveaux CD contenant, selon lui, les noms de clients de banque ayant cherché à échapper au fisc.

Première publication : 19/01/2011

  • WIKILEAKS

    L'ex-banquier suisse qui voulait faire tomber le secret bancaire

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)