Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé ce jeudi à Paris

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

Economie

Apple se fait épingler par les écolos chinois

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 20/01/2011

Selon l'ONG chinoise de défense de l'environnement IPE, Apple arrive bon dernier lorsqu'il s'agit d'évaluer les efforts écologiques et le respect des conditions de travail des entreprises high-tech implantées en Chine.

Apple de nouveau épinglé en Chine. Comme si l’affaire des suicides à l’usine Foxconn (où sont produits les iPad et iPhone) ne suffisait pas, une ONG pékinoise en a rajouté une couche. Et IPE (Institute of Public & Environnemental affairs) n’est pas tendre.

Dans son rapport annuel sur le comportement des entreprises étrangères dans le secteur des nouvelles technologies, le géant de Cupertino arrive dernier. Parmi les 29 groupes présents en Chine, Apple est le cancre en matière de politique sociale et de respect des règles environnementales.

"Nous avons rencontré des employés qui ont été empoisonnés sur leurs lieux de travail", raconte Ma Jun, président d’IPE. Ils auraient souffert d'empoisonnement au contact de métaux lourds nécessaires à la construction des gadgets d'Apple. Il rajoute que la marque à la pomme ne fait absolument rien pour que ses sous-traitants – comme Foxconn – respectent de quelque manière que ce soit les normes de lutte contre la pollution récemment adoptées par Pékin. "Des entreprises comme Apple ne vont pas nous aider à nous améliorer sur le plan environnemental", regrette Ma Jun.

Pour un peu, IPE blâmerait l’inventeur de l’iPhone pour la pollution en Chine… Mais l’ONG reconnaît que le groupe de Steve Jobs n’est pas le seul à agir de manière cavalière en Chine. D’autres multinationales comme Nokia ou Motorola ont ainsi également eu à faire avec des cas d’empoisonnements. "La différence est que ces sociétés ont toutes réagi à ces problèmes et ont montré une volonté de changer les choses", explique Ma Jun.

Culture du secret

IPE reproche surtout à Steve Jobs & Co de faire comme si la Chine n’existait pas. Pendant les neufs mois qu’a duré l’enquête pour réaliser ce rapport, Apple n’a jamais répondu aux sollicitations de l’ONG ou des autorités locales. Sur son site, IPE a même mis en ligne la vidéo d’un employé qui explique comment il a été empoisonné en construisant l’un des gadgets populaires d’Apple. "Même à cet employé, Apple n’a jamais adressé le moindre message", regrette Ma Jun.

Tout en haut du classement d’IPE se trouvent Hewlett Packard, British Telecom, Samsung ou encore Sony. Des entreprises qui ne sont pas exemptes de reproches mais ont le mérite, d’après Ma Jun, d’avoir mis en place des systèmes de contrôle de leurs sous-traitants. "Elles les obligent à laisser des ONG visiter régulièrement les usines et se rendent parfois sur place pour rencontrer les autorités locales afin de connaître leurs doléances", raconte le président d’IPE. Apple, bien connu pour sa culture du secret et du silence, laisserait faire. Ce qui ne l’a nullement empêché d’afficher mardi des résultats financiers records.

Crédit photo : iz4aks/flickr

Première publication : 20/01/2011

  • CHINE

    Vague de suicides dans l’usine qui construit l’iPad

    En savoir plus

  • CHINE

    Terry Gou, le controversé patron de l'empire Foxconn

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)