Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

EUROPE

Les eurodéputés Verts réservent un accueil glacial à Viktor Orbán

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/01/2011

À la tête du Conseil de l'Union européenne depuis le 1er janvier, le Premier ministre hongrois a été fraîchement accueilli dans l'hémicycle du Parlement européen, où plusieurs eurodéputés ont fustigé sa loi controversée sur les médias.

AFP - Les eurodéputés du groupe des Verts ont brandi mercredi des Unes blanches de journaux à l'occasion d'un discours devant le Parlement européen du Premier ministre hongrois Viktor Orban, pour protester contre sa loi controversée sur les médias.

Les eurodéputés écologistes ont brandi ces Unes, de format A3, portant les titres de tous les quotidiens hongrois et la mention "censuré" au moment où M. Orban a commencé à présenter devant les députés réunis à Strasbourg (est de la France) les priorités de la présidence tournante de l'Union européenne, à laquelle son pays vient d'accéder.

Ces derniers jours, les députés d'autres groupes politiques du Parlement ont vivement critiqué cette loi, "proche de la censure" selon le chef des socialistes Martin Schulz qui réclame son retrait.

Le chef du groupe libéral, Guy Verhofstadt, a salué mardi l'annonce par la Commission européenne d'envoyer d'ici à la fin de la semaine une demande de clarifications au gouvernement hongrois à propos de ce texte.

"Quand de telles menaces pèsent sur les valeurs fondamentales de l'UE, comme la liberté des médias, il ne faut pas perdre de temps", a souligné M. Verhofstadt.

Le président de la Commission José Manuel Barroso avait annoncé mardi l'envoi d'une "première lettre au gouvernement hongrois, lettre à laquelle les autorités hongroises devront répondre".

Selon un porte-parole de la Commission, il s'agira d'une demande de "clarification", mais pas d'une lettre de mise en demeure qui marquerait le déclenchement d'une procédure d'infraction à la législation européenne par l'exécutif européen, chargé de veiller au respect des traités européens.

Lundi soir, la Commissaire européenne chargée du dossier, Neelie Kroes, avait répété devant les députés qu'un certain nombre de points dans ce texte de loi ne "semblaient pas satisfaisants à première vue".

Mme Kroes a notamment cité l'obligation d'enregistrement de tous les médias, y compris les médias en ligne comme les forums et les blogs, l'obligation d'une "couverture équilibrée" des événements nationaux et européens, et le processus de nomination des membres de l'autorité des médias, entièrement contrôlée par des personnalités proches du parti au pouvoir, le Fidesz.

Première publication : 20/01/2011

COMMENTAIRE(S)