Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • Gaza : Échec des efforts américains pour obtenir une trêve humanitaire

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

L'UE va geler les avoirs de Ben Ali et de ses proches

Vidéo par William EDWARDS , Shirli SITBON

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/01/2011

Au cours d'une réunion d'experts à Bruxelles, les pays de l'Union européenne ont décidé de geler les avoirs du président déchu Zine El Abidine Ben Ali en Europe. Les détails et la date d'application restent à préciser.

AFP - Les pays européens sont tombés d'accord jeudi lors d'une réunion d'experts sur le principe d'un gel des avoirs du président tunisien déchu Zine El Abidine Ben Ali et de ses proches, dont les détails restent à préciser, a indiqué une source diplomatique européenne à l'AFP.

"On a un consensus sur le gel des avoirs" de l'ancien chef de l'État Ben Ali, de sa famille et de son entourage, a souligné cette source.

Cet accord préliminaire a été conclu lors d'une réunion à Bruxelles des experts des 27 pays de l'UE sur le Maghreb.

L'UE attend à présent que les nouvelles autorités tunisiennes au pouvoir lui transmettent une liste précise des personnes à cibler pour ces sanctions, selon le diplomate.

La décision de principe devra encore être formalisée par les ambassadeurs des Etats de l'UE puis surtout par les ministres européens des Affaires étrangères, très vraisemblablement lors de leur prochaine réunion prévue le 31 janvier.

"Les préparatifs des sanctions ont commencé", a indiqué une autre source diplomatique à l'AFP. Ils portent entre autre sur la rédaction des textes juridiques qui seront nécessaires.

A Paris, le ministère des Affaires étrangères a émis le souhait qu'un tel gel puisse intervenir au niveau européen à la fin du mois.

"Dans les enceintes compétentes de l'Union européenne, la France a appelé à un gel européen des avoirs (...), en plaidant pour qu'une liste des personnes visées puisse être adoptée par le prochain Conseil Affaires étrangères, fixé au 31 janvier", a déclaré son porte-parole, Bernard Valero.

De son côté, la porte-parole de la chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton, Maja Kocijancic, s'est contenté de dire qu'à ce stade le gel était une possibilité à l'étude.

"C'est une option sur la table", a-t-elle déclaré à la presse.

"On va voir ce qu'on peut faire, en contact avec les autorités tunisiennes, en tout cas l'Union européenne a la possibilité d'introduire un gel des avoirs de la famille Ben Ali", a-t-elle ajouté.

Le sujet pourrait être abordé vendredi à Bruxelles lors d'une réunion programmée d'ambassadeurs des 27 pays de l'UE, mais la finalisation des sanctions n'interviendra pas avant la semaine prochaine.

Le gel des avoirs de la famille Ben Ali entrera dans le cadre d'un ensemble de mesures de soutien de l'UE à l'étude en faveur des nouvelles autorités tunisiennes, dans le domaine économique notamment.

Toutefois, des voix se sont élevées pour critiquer la lenteur de la réaction européenne, et de Catherine Ashton, face à la révolution du jasmin survenue pratiquement à sa porte.

"J'attends que la Haute représentante (de l'UE) aux Affaires étrangères (Catherine) Ashton soit à la hauteur de l'événement et du défi du moment en apportant une réponse collective vigoureuse de l'UE", a demandé jeudi la présidente du parti libéral européen, Annemie Neyts-Uyttebroeck, dans un communiqué.

Mercredi, la Suisse a décidé de bloquer avec effet immédiat les avoirs que le président tunisien déchu et son entourage pourraient détenir dans la Confédération, afin d'éviter des transferts à l'étranger.

Elle a ainsi emboîté le pas à la France qui samedi, après l'annonce de la fuite du président tunisien en Arabie saoudite, avait bloqué d'éventuels mouvements financiers suspects concernant des avoirs tunisiens en France.

L'Allemagne soutiendra tout blocage de comptes bancaires que l'ex-président tunisien et ses proches possèdent dans l'UE, a aussi déclaré le secrétaire d'Etat allemand aux Affaires européennes, Werner Hoyer.

 

Première publication : 20/01/2011

  • TUNISIE - CÔTE D'IVOIRE

    Ben Ali et Gbagbo privés d'accès à leurs éventuels comptes en Suisse

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)