Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Amériques

Le président Hu Jintao sommé de rendre des comptes au Congrès américain

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/01/2011

Droits de l'Homme, soutien au régime nord-coréen, sous-évaluation du yuan... En visite d'État aux États-Unis, le président chinois s'est employé à rassurer le Congrès américain sur les dossiers à l'origine des tensions entre Pékin et Washington.

Reuters - Au lendemain de sa réception en grande pompe à la Maison blanche, le président chinois Hu Jintao s'est efforcé jeudi de convaincre un Congrès américain sceptique que la Chine est un moteur de croissance plutôt qu'une menace. Son passage au Capitole, au troisième et avant-dernier jour de sa visite d'Etat, a toutefois été beaucoup plus délicat que son entrevue de mercredi avec son homologue américain.
 

Sans ménagement, ses interlocuteurs lui ont exposé leurs griefs en ce qui concerne la propriété intellectuelle, les droits de l'homme et la Corée du Nord. Ils se sont en revanche montrés moins pressants au sujet du cours jugé sous-évalué du yuan, qui reste pourtant l'un des principaux facteurs de tensions entre Pékin et Washington.

Hu Jintao a notamment été reçu par le républicain John Boehner et le démocrate Harry Reid, présidents respectifs de la Chambre des représentants et du Sénat qui n'avaient pas assisté la veille au dîner d'Etat à la Maison blanche.
 
"Lors de notre rencontre, nous avons abordé certains de ces problèmes, notamment la nécessité d'une meilleure protection de la propriété intellectuelle en Chine et celle d'atténuer le comportement agressif de la Corée du Nord", indique John Boehner dans un communiqué.
 
"Les dirigeants chinois ont le devoir de faire mieux et les Etats-Unis celui de leur demander des comptes", poursuit-il, précisant que les droits de l'homme ont été l'un des thèmes majeurs de l'entrevue.
 
Ouverture

Aux Etats-Unis, la visite de Hu Jintao est jugée d'une importance sans précédent depuis 30 ans du fait de l'émergence économique, diplomatique et militaire de Pékin. Selon les
données publiées ce jeudi pour le dernier trimestre par le Bureau national de la statistique, la Chine a connu une croissance insolente de 9,8% sur une base annuelle.
 
Alors la reprise de l'économie américaine se fait attendre et que le chômage dépasse toujours les 9% de la population active, républicains et démocrates menacent d'ailleurs de s'en prendre à cette croissance en prônant l'adoption de mesures de rétorsion douanière faute de progrès sur les sujets qui les préoccupent, au premier rang desquels figure la question du yuan.

Focus: "Chine - Usa : partenaires incontournables? "


Jeudi, Rick Larsen, co-président du groupe de travail sino-américain, a plaidé un rééquilibrage des échanges via l'ouverture du marché chinois et la réévaluation du yuan, que certains jugent à 40% en deçà de sa véritable valeur face au dollar - Charles Collyns, secrétaire adjoint au Trésor, a déclaré jeudi que la devise chinoise était"substantiellement sous-évaluée".
 
Au chapitre des droits de l'homme, Hu Jintao a fait état mercredi "d'énormes progrès" tout en admettant que "beaucoup restait à faire".
 
"J'ai été très franc avec le président Hu sur ces questions", a quant à lui déclaré Obama, critiqué pour sa retenue lors de sa visite en Chine en 2009. "J'ai redit au président Hu qu'en tant qu'Américains, nous avions des idées solidement ancrées sur l'universalité de certains droits - la liberté d'expression, la liberté de religion, la liberté de réunion -, droits que nous pensons très importants et qui transcendent les cultures", a-t-il dit.

Si les fastes de cette visite y sont largement mis en exergue, le thème des droits de l'homme est pratiquement absent de la presse chinoise. Selon des Pékinois, les retransmissions de la conférence de presse qui a suivi le sommet ont été interrompues à la BBC et sur CNN lorsque le sujet a été abordé.
 
De nombreux journaux saluent l'ouverture d'un nouveau chapitre dans les relations bilatérales après la conclusion d'accords commerciaux qui représentent 45 milliards de dollars. Pékin a notamment commandé 200 avions à Boeing, ce qui constitue la plus grosse transaction de l'histoire de l'aviation civile.
 
S'adressant dans l'après-midi à des représentants du monde des affaires, Hu Jintao s'est prononcé pour une coopération accrue entre Washington et Pékin sur les questions de sécurité et les dossiers économiques. "Nos deux pays n'ont jamais eu d'aussi larges intérêts communs et n'ont jamais assumé d'aussi larges responsabilités qu'ils ne le font aujourd'hui", a-t-il dit.
 
Indiquant que les deux pays bénéficieraient d'un renforcement de leurs liens économiques, Hu Jintao a estimé que grâce aux importations de produits chinois, les consommateurs américains avaient économisé quelque 600 milliards de dollars au cours de la décennie écoulée.
 

Première publication : 21/01/2011

  • CHINE

    Hu Jintao concède qu'il reste "beaucoup à faire" sur les droits de l'Homme

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Hu Jintao aux États-Unis pour aplanir les divergences entre les deux pays

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    La sous-évaluation du yuan au menu de la visite de Hu Jintao à Washington

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)