Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

Sports

La marque Zidane écornée par des critiques à répétition

©

Texte par Emmanuel VERSACE

Dernière modification : 21/01/2011

Depuis que Zinedine Zidane a défendu la candidature au Mondial-2022 du Qatar, l’ex-Bleu est devenu la cible des critiques. Y compris de la part de proches comme Bixente Lizarazu, son ami et ex-coéquipier en équipe de France.

Yazid pour les intimes, Zizou pour le reste du monde est dans le cœur des Français l’homme providence, celui qui a sublimé la Coupe du monde un soir de juillet en 1998. Près de quinze ans plus tard, certaines voix critiquent ses choix d’après-carrière, en particulier son rôle d’ambassadeur pour la candidature du Qatar au Mondial-2022.

En décembre dernier, dans les colonnes de SportMag, l’humoriste Christophe Alévêque s’en est pris à l’icône du foot français de façon peu amène. "Ce mec est un panneau publicitaire qui a trois neurones, qui nous a fait perdre la Coupe du monde de 2006. Qui, maintenant, profite de son image à outrance. Pour moi, c'est une forme de prostitution (...). Ecris-le ! Je te jure, ce qu'il fait, c'est toujours en fonction de son nombril. C'est écœurant. J'espère que les 11 millions [qu’il aurait obtenus pour représenter le Qatar-2022, ndlr] qu'il a pris, il a les a donnés à une association, sinon c'est un scandale".

Lizarazu n'était pas sûr du choix de Zidane pour le Qatar

La réponse de l’intéressé est arrivée un mois plus tard. Me Carlo-Alberto Brusa, l’avocat de Zidane, a annoncé, vendredi, dans un communiqué qu’il porterait plainte contre Alévêque pour insulte et diffamation. Cependant, Alévêque n’est pas la seule personne à avoir critiqué l’enfant des quartiers nord de Marseille. Yannick Noah l’a également égratigné mais c’est surtout la sortie de son ancien partenaire Bixente Lizarazu sur le sujet qatari qui a jeté le doute sur les réelles motivations de Zidane. Sur le plateau du Grand Journal du 20 janvier dernier, celui-ci a révélé qu’il ne comprenait pas pourquoi son ami avait accepté de soutenir une candidature que lui-même juge illégitime de par le manque d’histoire du Qatar avec le football (voir vidéo à 7’18).

"On le voit entasser ses millions mais on ne le voit jamais en donner"

Ce soudain dédain envers l’ex-personnalité préférée des Français peut surprendre. L’homme coule des jours paisibles à Madrid depuis qu'il a terminé sa carrière professionnelle en 2006. Lors du retour de Florentino Perez à la présidence du Real Madrid en 2009, il a été nommé conseiller spécial de "el presidente". Puis, à la demande de José Mourinho, il est devenu plus présents aux côtés des joueurs de l’équipe lors des matchs de Ligue des champions.

Mais c’est au travers de la publicité que Zizou se fait le plus voir. Vittel, Adidas, les assurances Générali, Grand Optical, Danone, Unicef… Grandes marques ou ONG se l’arrachent pour booster leurs ventes ou associer son image à leur démarche, non sans avantage pour les deux parties.

"On le voit entasser ses millions mais on ne le voit jamais en donner. Contrairement à d’autres personnalités issues des quartiers populaires, comme Djamel Debbouze, lui ne redonne rien", explique Besma Lahouri, auteur de "Zidane, une vie secrète" (2008).

Concernant le Qatar, la journaliste pense qu’au-delà du chèque qatari, le public lui reprocherait d’utiliser ses origines pour représenter une candidature arabe. "Zidane est devenue une marque qui existe uniquement grâce à son image et qu’il lègue maintenant à ses enfants. Ce n’est pas surprenant qu’il fasse un procès à Alévêque, il a toujours attaqué ses détracteurs, car son image est désormais liée à toutes les marques auxquelles il est associé", conclut Besma Lahouri.

Première publication : 21/01/2011

  • FOOTBALL

    L'Espagne veut convoquer Enzo Zidane chez les moins de 17 ans

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    L'équipe de France 98 de retour à la Maison Bleue

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)