Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Résilience brésilienne"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Quel avenir pour la SNCM?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, c'est l'Allemagne qui gagne"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 09/02/2011

Le retour des barbiers

Aujourd'hui, les barbiers ne savent plus où donner de la tête. Découvrez comment les hommes reprennent du poil de la bête.

L’outil est moderne, mais le geste est ancestral. Le métier de barbier retrouve aujourd’hui une clientèle qui se faisait rare il y a encore 4 ou 5 ans. Remise au goût du jour par les stars du petit et du grand écran, la pilosité faciale a le vent en poupe et les hommes goûtent à nouveau au plaisir de se faire tailler la barbe chez le barbier.

"Là je fais une barbe qu’on dirait "à l’italienne", c’est-à-dire que je règle ma tondeuse sur 2 et je fais partout pareil. Donc ça me fait quelque chose d’uniforme." Explique Stéphane, le coiffeur barbier de l'institut "Les Mauvais Garçons" à Paris

"Ça fait plus de 5 ans que je me fais tailler la barbe, au moins 3 ans que je viens dans ce salon, au moins une fois par semaine." Dit un client

"Aujourd’hui vous avez 2 tendances qui se distinguent. Vous avez les barbes très travaillées, très structurées, très courtes et très architecturées. Et il y a un renouveau également sur le port des moustaches, style dandy." Raconte le maître barbier Alain Blackman.

"Les hommes aiment bien avoir une barbe bien entretenue, et comme maintenant dans les entreprises ils laissent le personnel porter la barbe, donc il n’y a plus de problème." Explique Stéphane le coiffeur barbier chez "Les mauvais garçons"

C’est précisément le cas de ce jeune cadre qui souhaite être clean devant ses clients. C’est la première fois qu’il se rend chez un barbier. Ici, c’est le même travail. Et on reste sur une tendance de barbe fine.

"Moi je ne serais pas capable de me tondre la barbe comme ça, que ça soit aussi propre." Dit un client.

Les hommes soignent de plus en plus leur look, et lorsqu’ils découvrent ou redécouvrent le métier de barbier, le rasage traditionnel revient lui aussi en force. Plusieurs étapes : d’abord l’eau chaude pour ramollir le poil, des huiles essentielles pour protéger la peau.


"Il y a 7 ou 8 étapes dans le rasage traditionnel français, et chaque étape est très importante. Ça prend une demi-heure. C’est le temps qu’on se donne pour un bon rasage. Et le but du jeu c’est que ça soit agréable, pas de douleur, et que ça soit comme un soin. C’est un véritable soin en réalité." Explique Emmanuel Eusébio, le directeur de l'atelier Gentlemen.

Adieu la corvée du matin et les risques de coupures intempestifs. Le rasage chez le barbier devient un moment de bien-être.

"C’est un plaisir et puis ça reste dans la mémoire collective. Le barbier a un petit peu traversé les époques, si j’ose dire." Ajoute Emmanuel Eusébio.

Du coup, devant la demande croissante des clients, le métier se renouvelle.

"Tous les barbiers sont coiffeurs, alors que tous les coiffeurs ne sont pas barbiers. Donc la spécialité n’étant plus enseignée, je fais de la formation de barbier et j’ai des barbiers nouveaux qui s’installent dans toute la France et parfois à l’étranger également." Conclut Alain Blackman.

Un métier de passionné qui n’est pas l’apanage des hommes, contrairement aux idées reçues.

Adresses :
Alain Maître barbier
8 rue Saint claude
75003 Paris
tel 01 42 77 55 80
www.maitrebarbier.com

Les mauvais garçons
60, rue oberkampf
750011
tel : 01 48 05 73 58
www.lesmauvaisgarcons.fr

L'atelier Gentlemen
17 rue Caulaincourt
75018 Paris
tel : 01 42 52 54 79
www.lateliergentlemen.com

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

05/07/2014 sport

Les nouveaux sports hybrides

En combinant plusieurs disciplines, de nombreux sports se réinventent, pour attirer de nouveaux publics, ou tout simplement pour accentuer le côté fun de la pratique.

En savoir plus

28/06/2014 Gastronomie

Dégustations dans le vent

La gastronomie française, en constante ébullition, multiplie les expériences sensorielles. Aujourd’hui, les arômes se dégustent sous de nouvelles formes.

En savoir plus

21/06/2014 Mariage

Les mariages new-look

Le monde du mariage subit une petite révolution. Les futurs mariés sont désormais nombreux à dire non aux cérémonies traditionnelles et à préférer des noces alternatives et...

En savoir plus

14/06/2014 Design

Nouvelles escapades citadines

Ancienne écurie, auberge de jeunesse newlook, installation "à vivre", ces derniers mois, des hébergements au design étonnant voient le jour en ville pour garantir des...

En savoir plus

07/06/2014 guerre

L'histoire se met à table

Alors que l'on commémore cette année les 70 ans du Débarquement et les 100 ans de la première Guerre Mondiale, de nouvelles expériences culinaires nous proposent un voyage dans...

En savoir plus