Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

MODE

Des artisans dévorés par leur passsion

En savoir plus

FOCUS

Ebola : une campagne de vaccination redonne espoir à la Guinée

En savoir plus

FOCUS

Hacking et cybersécurité : la France face au terrorisme connecté

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Les lingots d'or cachés de Jean-Marie Le Pen

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

États-Unis : la légalisation attendue du mariage gay

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le troisième mandat de la discorde

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Niger : une cinquantaine de soldats tués dans une attaque de Boko Haram

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le chômage poursuit sa hausse en mars

En savoir plus

Afrique

Ali Coulibaly : "Sanctionner le gouverneur de la BCEAO serait une bonne décision"

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2011

Sur FRANCE 24, le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire en France Ali Coulibaly, récemment nommé par Alassane Ouattara, demande la prise de sanctions contre le gouverneur de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest, proche de Laurent Gbagbo.

"Il se pourrait que le gouverneur de la BCEAO [Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest] soit sanctionné, et ce serait une bonne décision", a assuré Ali Coulibaly, le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire à Paris, sur l’antenne de FRANCE 24.

Le gouverneur de la BCEAO, Philippe-Henri Dacoury-Tabley, a en effet refusé de donner l’accès aux comptes ivoiriens ouverts dans la banque à Alassane Ouattara, le président de la Côte d’Ivoire reconnu par la communauté internationale.

Le cas de ce proche du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, doit être examiné, ce samedi, lors d’une réunion des chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) à Bamako, au Mali.

Dacoury-Tabley aurait aidé Laurent Gbagbo à garder la main sur ces comptes. Selon une "source haut placée" citée par l’AFP, ce dernier aurait réussi à récupérer 60 milliards de francs CFA (91,5 millions d’euros) entre le 24 décembre 2010 et le 17 janvier 2011. Le camp Ouattara parle, lui, de 100 milliards de francs CFA, soit 152,4 millions d’euros récupérés par Laurent Gbagbo sur les comptes de la banque centrale ouest-africaine.

Koffi Diby pour remplacer Dacoury-Tabley ?

"Il se trouve que le gouverneur de la BCEAO n’a pas respecté la décision des chefs d’État ouest-africains", résume Ali Coulibaly. Les chefs d’État d'Afrique de l'Ouest, à l’instar du reste de la communauté internationale, estiment que le meilleur moyen de pression sur Laurent Gbagbo pour le contraindre à quitter le pouvoir est de lui couper ses sources de financement.

En ce sens, l’Union européenne (UE) a voté vendredi des sanctions contre Philippe-Henri Dacoury-Tabley. Celui-ci fait désormais l’objet d'une restriction de visas à destination de l'Europe. Ses avoirs dans l'UE devraient également être gelés dans les jours qui viennent.

Charles Koffi Diby, le ministre de l'Économie et des Finances nommé par Alassane  Ouattara, pourrait lui succéder à la tête de la BCEAO.

Première publication : 22/01/2011

  • SUR RFI

    Guillaume Soro en tournée en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le camp Gbagbo "récuse" le médiateur Raila Odinga

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU décide d'envoyer 2 000 casques bleus en renfort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)