Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Kamel Mennour, galeriste

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Marie Le Guen : "Le problème, c’est l’emploi"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Un homme, une femme : la parité vue par la Génération Y

En savoir plus

POLITIQUE

Le Guen : "C’est toute l’Europe qui est malade aujourd’hui"

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

FIAC 2014 : l'art contemporain célébré à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Fabrice Arfi, auteur, "Le sens des affaires"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à la condamnation d'Oscar Pistorius

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Brésil : à la conquête de l'électorat populaire

En savoir plus

Afrique

Ali Coulibaly : "Sanctionner le gouverneur de la BCEAO serait une bonne décision"

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 22/01/2011

Sur FRANCE 24, le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire en France Ali Coulibaly, récemment nommé par Alassane Ouattara, demande la prise de sanctions contre le gouverneur de la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest, proche de Laurent Gbagbo.

"Il se pourrait que le gouverneur de la BCEAO [Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest] soit sanctionné, et ce serait une bonne décision", a assuré Ali Coulibaly, le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire à Paris, sur l’antenne de FRANCE 24.

Le gouverneur de la BCEAO, Philippe-Henri Dacoury-Tabley, a en effet refusé de donner l’accès aux comptes ivoiriens ouverts dans la banque à Alassane Ouattara, le président de la Côte d’Ivoire reconnu par la communauté internationale.

Le cas de ce proche du président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, doit être examiné, ce samedi, lors d’une réunion des chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) à Bamako, au Mali.

Dacoury-Tabley aurait aidé Laurent Gbagbo à garder la main sur ces comptes. Selon une "source haut placée" citée par l’AFP, ce dernier aurait réussi à récupérer 60 milliards de francs CFA (91,5 millions d’euros) entre le 24 décembre 2010 et le 17 janvier 2011. Le camp Ouattara parle, lui, de 100 milliards de francs CFA, soit 152,4 millions d’euros récupérés par Laurent Gbagbo sur les comptes de la banque centrale ouest-africaine.

Koffi Diby pour remplacer Dacoury-Tabley ?

"Il se trouve que le gouverneur de la BCEAO n’a pas respecté la décision des chefs d’État ouest-africains", résume Ali Coulibaly. Les chefs d’État d'Afrique de l'Ouest, à l’instar du reste de la communauté internationale, estiment que le meilleur moyen de pression sur Laurent Gbagbo pour le contraindre à quitter le pouvoir est de lui couper ses sources de financement.

En ce sens, l’Union européenne (UE) a voté vendredi des sanctions contre Philippe-Henri Dacoury-Tabley. Celui-ci fait désormais l’objet d'une restriction de visas à destination de l'Europe. Ses avoirs dans l'UE devraient également être gelés dans les jours qui viennent.

Charles Koffi Diby, le ministre de l'Économie et des Finances nommé par Alassane  Ouattara, pourrait lui succéder à la tête de la BCEAO.

Première publication : 22/01/2011

  • SUR RFI

    Guillaume Soro en tournée en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    Le camp Gbagbo "récuse" le médiateur Raila Odinga

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE

    L'ONU décide d'envoyer 2 000 casques bleus en renfort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)