Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les oubliés de Mossoul

En savoir plus

DÉBAT

Droit d'asile en France : les enjeux de la réforme

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : les négociations de paix au point mort

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : espoir de paix à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : risque de famine en Casamance

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Maestro", intello mais pas trop !

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : les enfants, victimes du conflit

En savoir plus

DÉBAT

Israël – Gaza : la guerre s’importe–t-elle en France ?

En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien sans heurts

    En savoir plus

  • Tour de France : "Depuis le temps qu'un Italien n'a pas gagné !"

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • "Le conflit israélo-palestinien est importé en France depuis longtemps"

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

  • Bagdad accusé d'utiliser des "barrel bombs" contre sa population

    En savoir plus

  • Ukraine : deux avions de chasse de l'armée abattus dans l’est du pays

    En savoir plus

  • Reportage : l'armée israélienne essuie de lourdes pertes à Gaza

    En savoir plus

  • Accident d'avion à Taïwan : au moins 45 morts, dont deux Françaises

    En savoir plus

  • MH17 : les premières dépouilles des victimes sont arrivées aux Pays-Bas

    En savoir plus

  • Une ville chinoise placée en quarantaine après un cas de peste bubonique

    En savoir plus

  • Au Nigeria, la ville de Kaduna secouée par deux explosions meurtrières

    En savoir plus

  • Ryanair contraint de rembourser à la France 9,6 millions d’euros d’aides publiques

    En savoir plus

  • Immigration et droit d'asile : les projets de réforme du gouvernement

    En savoir plus

Moyen-orient

L'Autorité palestinienne était prête à des concessions majeures en 2008

Vidéo par Céline MISSOFFE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/01/2011

Selon des documents secrets publiés par Al-Jazira et "The Guardian", l'Autorité palestinienne était prête à faire des concessions majeures à Israël dans le cadre des négociations de paix. Des propositions dénoncées par le Hamas.

Ils sont présentés comme "la plus importante fuite de documents de l'histoire du conflit israélo-palestinien". Les quelques 1 600 documents publiés depuis dimanche soir par la chaîne pan-arabe Al-Jazira et le quotidien britannique "The Guardian" apportent un éclairage inédit sur les négociations de paix au Moyen-Orient, entre 1999 et 2010. Ils révèlent notamment l'ampleur des concessions que l'Autorité palestinienne était prête à faire, en particulier sur les questions cruciales du statut de Jérusalem et du retour des réfugiés.

"Un tissu de mensonges" selon le négociateur palestinien

Ces révélations "concernent les offres palestiniennes, toutes plus explosives les unes que les autres pour la rue, explique Gallagher Fenwick, correspondant de FRANCE 24 à Jérusalem. Elles ont de quoi sérieusement endommager la crédibilité déjà bien affaiblie de l'Autorité palestinienne auprès de la population palestinienne. Elles dépeignent des responsables presque désespérés face à des négociateurs israéliens confiants, appuyés par les Américains".

Dès ce lundi matin, le parti islamiste Hamas a dénoncé "l'implication" de l'Autorité palestinienne "dans les tentatives de liquidation de la cause palestinienne".

Interrogé sur Al-Jazira dimanche, le chef des négociateurs palestiniens, Saëb Erekat, a lui affirmé que ces documents n'étaient qu'un "tissu de mensonges". "Ce qui a été diffusé a été déformé et sorti de son contexte, et contient des mensonges", a-t-il ajouté lundi.

Réactions des Palestiniens aux révélations d'Al-Jazira

"La plus grande Yourshalayem de l'histoire" 

Selon ces documents confidentiels, essentiellement des comptes-rendus de réunions, et contrairement aux positions affichées en public, l'Autorité palestinienne aurait ainsi fait en coulisses des concessions majeures à l'État hébreu au cours des deux dernières décennies. Par exemple :

  • Jérusalem : En 2008, l'un des principaux négociateurs palestiniens, Ahmed Koreï, propose qu'Israël annexe toutes les colonies juives construites dans et autour de Jérusalem depuis 1967 à l'exception d'Abou Ghneim - appelée Har Homa par les Israéliens.

"C'est la première fois dans l'histoire que nous vous faisons une telle proposition ; nous avions refusé lors des discussions de Camp David", en 2000, affirme Ahmed Koreï à cette occasion. "Ce n'est pas un secret que nous vous avons proposé la plus grande Yourshalayem - Jérusalem en hébreu - de l'histoire", a indiqué de son côté le principal négociateur palestinien Saëb Erakat à l'ancienne ministre des Affaires étrangères israélienne, Tzipi Livni.

QUI EST À L'ORIGINE DES FUITES ?

Au cours des derniers mois, la chaîne Al-Jazira a eu accès à une vaste quantité de documents secrets - des mémos, des mails, des cartes, des comptes-rendus d'entretiens confidentiels, des fiches stratégiques, des présentations Powerpoint... Elle a fait parvenir ces documents, de façon exclusive, au quotidien britannique "The Guardian".

"En raison du caractère sensible de ces documents, Al-Jazira ne révèlera pas ses sources et ne détaillera pas la façon dont elle en a pris possession", indique la chaîne sur son site Internet. Le "Guardian" ne donne pas plus de détails, mais les deux médias assurent avoir consacré beaucoup de temps à vérifier l'authenticité de ces sources.

Des propositions totalement contraires à la position officielle : "De notre point de vue, il n'y a pas de négociations sur Jérusalem. Jérusalem est à nous", répétait Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, il y a encore une semaine.

Les autorités israéliennes n'ont à l'époque rien proposé en échange à ces concessions palestiniennes, jugeant qu'elles "n'allaient pas assez loin".

  • Esplanade des Mosquées : Concernant le Mont du Temple, Saëb Erakat a proposé une "solution innovante" qui consiste à ce qu'un comité international contrôle cette zone située dans la vieille ville de Jérusalem et qui abrite l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam.
  • Réfugiés : Sur l'épineuse question du droit au retour des réfugiés palestiniens, Saëb Erakat s'est dit prêt à accepter "le retour de 10 000 d'entre eux par an sur 10 ans, soit un total de 100 000". On évalue pourtant à environ cinq millions de personnes le nombre de réfugiés.
  • Sécurité : Ces documents révèlent aussi un haut niveau de coopération sécuritaire entre les forces de sécurité israéliennes et l'Autorité israélienne, et prouvent que le président Mahmoud Abbas était au courant de l'imminence d'une offensive israélienne contre Gaza - l'opération Plomb durci - fin 2008.

Un haut responsable israélien a démenti ce lundi cette information. "C'est un exemple d'inexactitude. Aucun avertissement concret concernant une offensive n'a été transmis à l'Autorité palestinienne", a déclaré le général de réserve Amos Gilad, directeur des affaires politico-militaires au ministère de la Défense.

  • Blocus : En 2008, Saëb Erakat a également demandé à Tzipi Livni de "renforcer le blocus israélien" imposé à la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas.

"Il faut du courage politique"

Ce lundi, l'ancien vice-Premier ministre israélien Haïm Ramon, député du parti Kadima, a lui estimé que ces documents prouvent que le gouvernement israélien "dispose d'un véritable partenaire pour la paix". "Encore faudrait-il qu'il la recherche" sincèrement, a-t-il ajouté.

Documents secrets : quelles conséquences sur le processus de paix?

Pour Ofer Bronchtein, président du Forum pour la paix et la réconciliation au Proche-Orient, ce sont les paramètres d'une solution au conflit israélo-palestinien qui sont, avec ces révélations, exposés publiquement : une reconnaissance de principe par Israël du droit au retour des Palestiniens et un partage de Jérusalem, qui deviendrait capitale des deux États. "Les négociations secrètes, ça suffit !, affirme Ofer Bronchtein sur FRANCE 24. Il n’y a plus rien à inventer pour la paix entre Israéliens et Palestiniens."

"Ehoud Olmert [l'ancien Premier ministre israélien, ndlr] et Mahmoud Abbas sont arrivés à un millimètre d’un accord de paix, poursuit-il. Malheureusement, la situation politique en Israël n’a pas permis à cet accord d’être signé. Aujourd'hui il faut renforcer l'Autorité palestinienne pour qu'elle puisse faire passer ces décisions auprès de son opinion publique, et il faut qu'Israël fasse preuve de courage politique. C’est de courage politique dont a besoin le Moyen-Orient", estime enfin Ofer Bronchtein.

 

Première publication : 24/01/2011

  • PROCHE-ORIENT

    Israël s'apprête à autoriser un nouveau projet de colonisation à Jérusalem-Est

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)