Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Blackout médiatique contre l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Libération de Paris : où étaient les combattants noirs de la 2e DB ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Netanyahou compare le Hamas aux jihadistes de l'État islamique

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

Afrique

Le patron d'une chaîne privée proche de Ben Ali a été arrêté pour trahison

Vidéo par Noreddine BEZZIOU , Christopher MOORE , Khalil BECHIR

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/01/2011

Considérés comme proches de Ben Ali, le propriétaire de la chaîne privée Hannibal TV, Larbi Nasra, et son fils Mehdi ont été arrêtés dimanche à Tunis. Tous deux sont accusés de trahison pour avoir tenté "de faire avorter la révolution".

REUTERS - Le propriétaire d'une station privée de télévision tunisienne et son fils ont été arrêtés pour "trahison" pour avoir encouragé la violence et travaillé pour le le retour du président déchu Zine Ben Ali, rapporte dimanche l'agence de presse tunisienne.

"Le propriétaire de Hannibal TV (Larbi Nasra), qui est apparenté à l'épouse de l'ancien président, se sert de la station pour faire avorter la révolution de la jeunesse, semer la confusion, inciter aux dissensions et diffuser de fausses informations", écrit l'agence en citant une source autorisée.

"Le but est de créer un vide constitutionnel, de ruiner la stabilité et d'engager le pays dans un tourbillon de violence qui ramènera la dictature de l'ancien président."

Loutfi Salami, porte-parole de cette chaîne lancée en 2005, a déclaré que les autorités avaient interrompu les émissions de Hannibal TV.

La chaîne a toutefois recommencé à transmettre quelques heures plus tard. Le ministre Nejib Chebbi, issu de l'ancienne opposition au régime Ben Ali, est intervenu pour garantir la reprise des émissions, a rapporté la télévision nationale, en présentant ses excuses au nom du gouvernement pour l'interruption.

Pour Saleh Attia, éditorialiste au quotidien Assabah, les mesures prises contre Hannibal TV sont le signe que les manifestations de protestation qui continuent jour après jour commencent à agacer les autorités, qui sont divisées sur l'attitude à adopter.

"Cela vise à barrer la route à ceux qui, dans la rue, veulent la chute du gouvernement. Ils ont peur de ces manifestations, qui se sont étendues à d'autres provinces et atteignent maintenant les bureaux du Premier ministre", a-t-il dit.

Attia souligne que même si Nasra était apparenté à Leila Trabelsi, l'épouse de Ben Ali, il n'était pas considéré pour autant comme un homme du régime. "Pourquoi font-ils ça tout d'un coup?", s'interroge-t-il.

Sihem Bensedrine, militant des droits de l'homme harcelé par le régime de Ben Ali, n'a pas caché son inquiétude.

"Cela (les arrestations) va à l'encontre de la liberté d'expression. Je crains que les partisans de l'ancien régime ne soient là en train d'entreprendre quelque chose contre la révolution."
 

Première publication : 24/01/2011

  • TUNISIE

    L’humour au temps de la révolution

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Un millier de manifestants défilent dans le centre de Tunis

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Le Premier ministre s'engage à quitter la politique après les élections

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)