Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire, le PDCI allié de Ouattara rejette un "parti unifié"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : de l'Espagne aux Etats-Unis en passant par l'Allemagne, les voix s'élèvent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Royaume" : Yumi et Moonboy, un tandem poétique, électro-pop

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Aux Etats-Unis, la réalité "sinistre" des enfants séparés de leurs parents sans-papiers

En savoir plus

L’invité du jour

Alexandre Mars : "Faire une société dans laquelle le don sera la norme"

En savoir plus

FOCUS

Arménie : les ravages de la corruption sur l'environnement

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Éthiopie : le barrage pharaonique construit sur le Nil

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Je pense, donc je foot"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Fête de la musique : une fête qui résonne au-delà des frontières

En savoir plus

Sports

La justice serbe condamne les agresseurs du supporteur français Brice Taton

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/01/2011

Les quatorze inculpés dans la mort de Brice Taton, le supporteur français sauvagement agressé en septembre 2009 en marge d'un match opposant Toulouse à Belgrade, ont été condamnés à des peines s'étalant de 4 à 35 ans d'emprisonnement.

AFP - Les quatorze inculpés dans la mort de Brice Taton, le supporteur français sauvagement agressé à Belgrade en septembre 2009, ont été condamnés à des peines s'étalant de 4 à 35 ans d'emprisonnement, a annoncé mardi la juge de la Haute Cour de Belgrade.

Douze des inculpés ont été reconnus coupables de "meurtre aggravé" et deux de "violences", a précisé la juge.

Djordje Prelic, l'un des deux prévenus en cavale, a écopé de la peine la plus lourde, 35 ans, et l'autre fugitif, Dejan Puzigac, a été condamné à 32 ans de prison.

Ces deux personnes figuraient en tête de la liste de l'acte d'accusation lu au début du procès.

Ivan Grkovic et Ljubomir Markovic, qui figuraient ensuite dans le même acte, ont écopé pour leur part de 30 ans de prison.

Les deux inculpés reconnus coupables de violences, Dejan Stankovic et Stepa Petrovic, ont été condamnés respectivement à 4 et 5 ans d'emprisonnement.

Le verdict a été lu devant une salle comble, en présence de nombreux représentants des familles des prévenus, qui ont manifesté bruyamment à son énoncé. Les parents de Brice Taton étaient également présents.

Brice Taton était venu dans la capitale serbe soutenir l'équipe de Toulouse dont il était un supporteur et qui devait affronter, le 17 septembre 2009, le Partizan de Belgrade, en Europa League.

Quelques heures avant la rencontre, alors qu'il était attablé avec quelques amis à la terrasse d'un café, dans le centre de Belgrade, Brice Taton et ses compagnons avaient été attaqués avec une violence extrême par des supporteurs serbes.

Grièvement blessé à la tête et au thorax, Brice Taton est mort le 29 septembre dans un hôpital de Belgrade, après douze jours d'agonie. Il avait 28 ans.

Ce drame avait suscité une émotion considérable en France, mais aussi en Serbie, attirant de nouveau l'attention sur la violences de supporteurs sportifs serbes, dont s'était inquiété le président Boris Tadic lui-même.
 

Première publication : 25/01/2011

  • FOOTBALL

    Le lourd passé des hooligans serbes

    En savoir plus

  • SERBIE

    Ouverture du procès des hooligans accusés d'avoir tué Brice Taton

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)