Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bachar al-Assad au 20H

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du sud : l'armée déployée pour faire face aux violences xénophobes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le plan de Hollande pour l'emploi des jeunes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bureau des légendes" : Une série d'espionnage entre psychologie et action

En savoir plus

FOCUS

Beate et Serge Klarsfeld : un couple qui a dédié sa vie à la traque des nazis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Méditerranée : "Le cimetière marin"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Derrière les islamistes, les bassistes"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Selon Pierre-René Lemas (CDC), il faut commencer à baisser les impôts

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Méditerranée : Deux fois plus de morts que pour le Titanic en un an

En savoir plus

EUROPE

La Douma approuve le traité de désarmement nucléaire Start

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/01/2011

La chambre basse du Parlement russe a définitivement approuvé le nouveau traité de désarmement nucléaire Start, déjà adopté fin décembre par le Sénat américain. Ce traité prévoit une réduction conjointe de l'arsenal nucléaire américain et russe.

AFP - La Douma, chambre basse du Parlement russe, a voté mardi le traité de désarmement nucléaire START en troisième et dernière lecture par 350 voix et contre 96, ont rapporté les agences russes.

"Nous avons discuté de tous les points de vue et pris en considération tout ce qui était nécessaire", a déclaré le chef de la commission des Affaires étrangères de la Douma, Konstantin Kossatchev.

"La conclusion de l'accord START confirme la détermination de la Russie à respecter les engagements allant dans la voie d'un monde sans armes nucléaires", a indiqué l'assemblée dans une déclaration adoptée par le parti Russie unie au pouvoir.

Ratifié fin décembre par les États-Unis, ce traité prévoit que chacun des deux pays peut déployer au maximum 1.550 têtes nucléaires, soit une réduction de 30% par rapport à 2002. Il permet la reprise des vérifications mutuelles des arsenaux nucléaires des deux superpuissances, interrompues fin 2009.

Le leader ultranationaliste russe et vice-président de la Douma Vladimir Jirinovski a estimé de son côté qu'il était "dangereux de signer des accords avec les Etats-Unis, ils nous haïssent".

Son parti, le LDPR, était opposé à la ratification de START de même que le Parti communiste, deux formations minoritaires.

Le traité doit être examiné mercredi par le Conseil de la Fédération, la chambre haute du Parlement, qui devrait également donner son feu vert, avant d'être transmis au président Dmitri Medvedev pour sa promulgation.

Après son adoption définitive par les deux chambres, le traité sera promulgué par M. Medvedev, vraisemblablement "fin janvier ou début février", selon M. Kossatchev.

Le nouveau traité de désarmement nucléaire START est une pièce maîtresse du "redémarrage" des relations entre Washington et Moscou, après les graves tensions apparues pendant la présidence du prédécesseur de Barack Obama, George W. Bush.

Première publication : 25/01/2011

  • SOMMET DE LISBONNE

    Medvedev confirme que Moscou travaillera avec l'Otan sur le bouclier antimissile

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)