Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Afrique

Les autorités interpellent une trentaine de sympathisants d'André Mba Obame

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/01/2011

Les forces de l'ordre ont procédé à une trentaine d'arrestations lors d'un rassemblement de soutien au président autoproclamé André Mba Obame (photo). La scène s'est déroulée devant des locaux de l'ONU à Libreville, où l'opposant s'est réfugié.

AFP - Les forces de l'ordre ont dispersé jeudi matin devant le siège du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) les sympathisants de l'opposant et président autoproclamé André Mba Obame, réfugié depuis mardi au PNUD, a appris l'AFP auprès de l'opposition.

"La dispersion s'est produite à l'aube et était l'oeuvre de gendarmes et militaires -des bérets rouges-. Il y a eu des tirs de grenades lacrymogène. Il y a eu des blessés et une trentaine d'arrestations", a affirmé à l'AFP Michel Ongoundou, opposant et "ministre de la défense" dans le "gouvernement" dévoilé mardi par le président autoproclamé.

Joint par l'AFP, un responsable du ministère de l'Intérieur a indiqué qu'il était "possible qu'il y ait eu des interpellations mais si ces gens sont de simples sympathisants, ils ne resteront pas en prison".

Un journaliste de l'Agence France Presse s'est rendu brièvement sur les lieux à 06H15 avant d'en être reconduit poliment par la gendarmerie. A 06H15, les gendarmes nettoyaient la rue devant le PNUD ramassant divers débris: sacs poubelle, cailloux, bouteilles plastique.

La tente, les chaises en plastique et les appareils de sonorisation qui avaient été installés la veille pour les militants devant le PNUD avaient disparu. Aucun militant n'était visible.

 

Première publication : 27/01/2011

  • GABON

    Le scénario ivoirien inspire l'opposant gabonais André Mba Obame

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Nicolas Sarkozy apporte son soutien au Gabon d'Ali Bongo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)