Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

iCloud piraté : tous en danger?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

EUROPE

Les chefs scandinaves raflent la mise à l'occasion du Bocuse d'or

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/01/2011

Mercredi, le Danois Rasmus Kofoed a décroché le Bocuse d'or, qui récompense le meilleur chef en lice dans le concours présidé par le "pape de la cuisine", Paul Bocuse (photo). Un chef suédois et un autre norvégien complètent le podium.

AFP - Les pays nordiques ont fait le grand chelem, mercredi soir à Eurexpo Lyon, où le Danemark a décroché sans surprise le Bocuse d'or, devant la Suède (Bocuse d'argent) et la Norvège (Bocuse de bronze) au cours d'une cérémonie à grand spectacle présidée par le "pape de la cuisine".

Donné favori, le Danois Rasmus Kofoed, 36 ans, a reçu le précieux trophée des mains de Paul Bocuse, et un chèque de 20.000 euros, sous une pluie de confettis dorés et les acclamations d'un millier de spectateurs.

Le Suédois Tommy Myllymäki, 32 ans, et le Norvégien Gunnar Hvarnes, 33 ans, ont remporté respectivement le Bocuse d'argent et de bronze.

Ambiance de stade dans les tribunes, fébrilité ou zen attitude pour les candidats: les 24 chefs du monde entier ont fait une course contre la montre pour tenter de décrocher ce trophée, qui boostera leur carrière.

Ils se sont affrontés mardi et mercredi, durant 05H30, sur le thème de la lotte et de l'agneau d'Ecosse. Bruyamment encouragés par leurs supporteurs sur les gradins du nouveau Hall Paul Bocuse, en hommage au célèbre chef lyonnais, qui a lancé ce concours en 1987, dans le cadre du Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation (Sirha).

Déjà Bocuse d'argent 2007, Bocuse de bronze 2005 et Bocuse d'or Europe 2010, Rasmus Kofoed s'entraîne depuis six ans pour cette compétition.

Au fond de son box, aidé de son commis, il prépare sa lotte aux légumes croustillants dans la plus grande concentration.

A la différence des autres concurrents, il travaille à l'écart de l'agitation ambiante "pour mieux se concentrer" et "mettre toutes les chances de son côté", explique à l'AFP son coach et associé au restaurant Geranium, à Kovenhavn.

"C'est une machine de guerre, c'est un Viking, rien ne l'arrête", dit de lui Jérôme Bocuse, futur président du Sirha.

Plus fébrile, mais parfaitement organisé, le Lyonnais d'adoption Jérôme Jaegle, 31 ans, se "bat contre le temps" pour réaliser sa "selle d'agneau, parmentier d'épaule au citron de Menton, harmonie de salsifis et coing", ainsi qu'une "lotte paysanne, queues de langoustines en nougatine d'ail et zéphyr de tourteau au caviar".

"Lâchez rien, dites-vous bien que vous n'êtes pas les seuls", encourage le coach Eric Pras (Lameloise à Chagny), qui, à l'aide des ses fiches, surveille le déroulement des opérations à la minute.

Sérénité affichée en revanche dans le box du Japonais Tatsuo Nakasu, 34 ans, à l'image de son plat "Jardin Zen, Karé-San-Sui" pour l'agneau. Mais qui contraste avec le déchaînement des supporteurs japonais, tous drapeaux dehors. Son interprétation de la lotte s'inspire, elle, du tableau de Claude Monet "Le Bassin aux Nympheas".

Une fois le jury installé, l'entrée en scène en musique de Paul Bocuse, encadré de son fils Jérôme - à la tête de ses restaurants américains - et de son petit-fils, "petit Paul", 3 ans, donne le coup d'envoi de la fête sous les acclamations du public.

"Ce concours c'est la Coupe du monde de cuisine, les meilleurs cuisiniers de la planète sont là et c'est une responsabilité de représenter son pays", souligne Yannick Alleno, président d'honneur, au côté du chef norvégien Geir Skeie, Bocuse d'or 2009.

"En 1999, mon Bocuse d'argent a été un booster de ma carrière", ajoute le chef triplement étoilé du restaurant de l'Hôtel Meurice à Paris.
 

Première publication : 27/01/2011

COMMENTAIRE(S)