Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Crimes de guerre"

En savoir plus

MODE

La haute couture, de l’art au business

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité : colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la Défense camerounais

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 30/01/2011

Les protestations en Egypte sont largement relayées sur la toile

Les protestations en Egypte sont largement relayées sur la toile. Les internautes libanais commentent les tensions politiques dans le pays. Et une étudiante canadienne propose de redécouvrir les tableaux de Vincent Van Gogh.

Après la Tunisie, L’Égypte ?

L'Egypte connaît depuis mardi une mobilisation hostile au régime en place sans précédent. Une mobilisation qui comme pour la révolution en Tunisie passe essentiellement par Internet malgré les tentatives des autorités de censurer les réseaux sociaux et autres sites d’opposition.

Les internautes égyptiens se sont en effet rués sur le web pour relayer les images des manifestations organisées mardi dans tout le pays. Ainsi, sur Youtube, on trouve des dizaines de vidéos amateurs montrant les rassemblements massifs de citoyens. Des images impressionnantes sur lesquelles on voit certains protestataires s’en prendre au portrait du président Moubarak ou entonner des slogans hostiles à l’égard du régime. D’autres vidéos présentent, elles, le déploiement important des forces de l’ordre qui ont dû faire face à plusieurs affrontements avec les manifestants.

Devant l’ampleur des rassemblements, les autorités auraient donc bloqué l’accès à certains sites dont Twitter qui ne fonctionne que par intermittence dans le pays depuis le 25 janvier. Une censure que de nombreux internautes contournent en utilisant entre autres le site de partage photos Flickr sur lequel des centaines de clichés ont été envoyés pour illustrer à quel point les citoyens sont mobilisés.

Et des informations circulent également via Facebook. La page « We are all Khaled Said », le nom d’un jeune homme battu à mort par la police en juin dernier, permet ainsi de suivre heure par heure l’évolution de la situation. Une page sur laquelle sont notamment disponibles des vidéos de manifestations de soutien aux protestataires organisées par la communauté égyptienne à l’étranger comme ici à Londres ou à New York.

Enfin, comme en Tunisie, les internautes égyptiens peuvent désormais compter sur l’aide des Anonymous, ce groupe informel de cyberactivistes, qui auraient lancé une série d’attaques informatiques contre les sites du gouvernement et qui recrutent depuis plusieurs jours des hackers égyptiens pour contourner la censure du web.

Tensions au Liban

Le Liban est arrivé à un tournant de son histoire ! C’est en tout cas l’avis de l’auteur du blog « Chroniques beyrouthines » qui commente avec amertume l’effondrement de la coalition du 14 mars dirigée par Saad Hariri et l’accession au poste de Premier ministre de Najib Mikati, soutenu par le parti chiite du Hezbollah. Une situation qui a d’ailleurs poussé les partisans d’Hariri à descendre dans les rues mardi.

Des manifestations ont ainsi été organisées partout dans le pays et ont rassemblé des milliers de Libanais craignant la main mise du Hezbollah sur le pouvoir. Manifestations qui ont parfois dégénéré comme ici à Tripoli où des protestataires ont attaqué et brûlé une voiture de la chaîne panarabe Al Jazeera accusée par certains d’être proche du parti de Dieu.

Une colère que comprend Mustapha. Sur son blog « Beirut Spring », ce dernier dénonce ainsi le chantage politique du Hezbollah qui menaçait, selon lui, de plonger le Liban dans une grave crise politique tant qu’Hariri resterait au pouvoir. Et il explique que bon nombre de ses concitoyens a désormais le sentiment d’être pris en otage par le parti de Dieu.

Un point de vue que ne partage absolument pas Frenchy. Pour ce blogueur franco-libanais anonyme, la nomination de Mikati n’est que l’expression d’une alternance politique et prouve que le Liban est une véritable démocratie. Et il affirme que la communauté sunnite a désormais le choix entre plusieurs représentants, ce qui devrait être perçu comme une avancée politique.

En attendant, Alain Gresh, directeur adjoint du Monde diplomatique, craint lui que cette situation mine les travaux du Tribunal spécial pour le Liban, le TSL. Dans cette interview, il rappelle que ce tribunal chargé de juger les assassins de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri est accusé par le Hezbollah d'être instrumentalisé par Israël et les Etats-Unis. Selon lui, le TSL pourrait donc se voir empêcher d’effectuer sereinement sa mission par le parti chiite.

Tilt shift Van Gogh

Utiliser la technique du « tilt shift » qui consiste à créer un flou artificiel au premier plan et à l’arrière-plan d’une image pour révéler les moindres détails des tableaux de Vincent Van Gogh : c’est l’idée qu’a eu Serena Malyon, une étudiante canadienne en arts plastiques. Un travail intéressant qui permet de redécouvrir les toiles du maître néerlandais.

Le petit monde de Zarluck

Le petit monde de Zarluck est un univers dans lequel gravitent peintures, sculptures et poèmes. Une galaxie née de l’imagination de 6 artistes français réunis au sein de la compagnie B-612, du nom de l’astéroïde du Petit Prince. En mettant leurs œuvres en orbite sur Internet, ce collectif a souhaité être en contact direct avec son public et ainsi éviter les intermédiaires que sont les galeries d’art et les maisons d’édition.

Vidéo du jour

Keenan Cahill est de retour. L’adolescent américain, devenu un véritable phénomène Internet depuis qu’il diffuse sur Youtube ses vidéos de playback, vient en effet de mettre en ligne un nouveau clip dans lequel il est accompagné par le célèbre dj français David Guetta. Une vidéo qui remporte un succès incroyable su la toile puisqu’elle a déjà été visionnée plus de 2 millions de fois en à peine quelques jours.

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

12/07/2014 Réseaux sociaux

Le recyclage devient high-tech

D'après une toute nouvelle étude comparative menée par une université anglaise, le taux de recyclage des foyers, en Grande-Bretagne et en France, restent en-dessous de la moyenne...

En savoir plus

11/07/2014 Réseaux sociaux

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

Au sommaire de cette édition : le web s'affronte sur la guerre au proche-orient ; une campagne contre la malnutrition suscite la polémique ; et une ONG utilise des Legos pour...

En savoir plus

10/07/2014 Réseaux sociaux

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la défaite du Brésil en demi-finale de la Coupe du monde ; une mesure anti-SDF suscite la polémique en Malaisie ; et un...

En savoir plus

09/07/2014 Réseaux sociaux

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

Au sommaire de cette édition : la Toile kényane réclame plus de démocratie ; les travailleurs philippins dénoncent en ligne leurs conditions de travail ; et une vidéo embarquée...

En savoir plus

08/07/2014 Réseaux sociaux

La montre du "calife" de l'EIIL intrigue la Toile

Au sommaire de cette édition : la montre du "calife" de l’État islamique intrigue le web ; les internautes italiens dénoncent le manque d’accessibilité des transports public aux...

En savoir plus