Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Afrique

Les réseaux Internet et de téléphonie sont presque totalement coupés

Vidéo par Perrine MOUTERDE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/01/2011

Depuis le milieu de la nuit, près de 90 % du réseau Internet égyptien est inaccessible. Les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter étaient jusqu'ici très utilisés par les manifestants qui réclament le départ de Hosni Moubarak.

"Plus d'Internet, plus de SMS, plus de Blackberry". Le message circule depuis le milieu de la nuit. Si les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter ont à plusieurs reprises été censurés lors de mouvements sociaux à l'étranger, c'est cette fois tout le réseau internet qui est coupé.

"Dans une action totalement inédite dans l'histoire d'Internet, le gouvernement égyptien semble avoir ordonné aux fournisseurs d'accès de couper toutes les connections internationales à Internet", écrit l'équipe de Renesys, une autorité de surveillance d'Internet.

Internet est "tombé" soudainement vers 00h30, heure du Caire, dans la nuit de jeudi à vendredi. (Source : Arbor Networks)

Au milieu de la nuit, vers 00h30 heure locale, le trafic a été subitement interrompu. "Tous les commerces, les banques, les écoles, les ambassades, les cafés Internet, les ministères qui dépendent des quatre plus gros fournisseurs d'Internet égyptiens - Link Egypt, Vodafone, Telecom Egypt, Etisalat Misr - ne fonctionnent plus, précise Renesys. C'est une situation totalement différente des modestes manipulations d'Internet qui ont eu lieu en Tunisie, où des chemins d'accès spécifiques avaient été bloqués, ou de l'Iran, où la connection était extrêmement lente. Les actions du gouvernement égyptien ont fait disparaître le pays de la carte mondiale".

Des conseils pour contourner la censure

Cette coupure n'est toutefois pas totale. Selon un autre site de surveillance des réseaux, BGPmon, c'est 88 % du réseau égyptien qui n'est plus accessible. Le fournisseur Noor, notamment, continue à fonctionner. La Bourse égyptienne, les principales banques et les compagnies pétrolières égyptiennes seraient connectées à partir de ce fournisseur.

Les quelques internautes qui parviennent à accéder à la Toile, à partir de l'Égypte, diffusent des conseils pour contourner la censure, notamment sur le site Twitter. Ils appellent par exemple les Égyptiens disposant de connexions sur des serveurs Nour à supprimer leur mot de passe pour les rendre accessibles à tous par wifi, et font circuler la nouvelle fréquence satellitaire pour accéder à la chaîne satellitaire Al-Jazira en direct. L'accès à Internet par les lignes téléphoniques via un modem - le système "dial-up" - semble aussi fonctionner en partie.

Internet est habituellement très utilisé en Égypte, où près des deux tiers de la population a moins de 30 ans. Selon les chiffres officiels, 23 millions de personnes - sur 80 millions d'habitants - ont en temps normal un accès régulier ou occasionnel au Web.

Concernant la téléphonie, quelques portables fonctionnaient encore ce vendredi matin, notamment ceux qui possèdent une puce étrangère, ainsi que certaines lignes de téléphone fixe. Mais l'essentiel du réseau téléphonique est coupé.

 

Première publication : 28/01/2011

  • ÉGYPTE

    Les forces de l'ordre emploient la force pour disperser les manifestants

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un "raïs" contesté

    En savoir plus

  • INTERNET - ANALYSE

    Facebook, Moubarak et Ben Ali pas vraiment "amis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)