Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

Afrique

Les réseaux Internet et de téléphonie sont presque totalement coupés

Vidéo par Perrine MOUTERDE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/01/2011

Depuis le milieu de la nuit, près de 90 % du réseau Internet égyptien est inaccessible. Les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter étaient jusqu'ici très utilisés par les manifestants qui réclament le départ de Hosni Moubarak.

"Plus d'Internet, plus de SMS, plus de Blackberry". Le message circule depuis le milieu de la nuit. Si les sites de réseaux sociaux Facebook et Twitter ont à plusieurs reprises été censurés lors de mouvements sociaux à l'étranger, c'est cette fois tout le réseau internet qui est coupé.

"Dans une action totalement inédite dans l'histoire d'Internet, le gouvernement égyptien semble avoir ordonné aux fournisseurs d'accès de couper toutes les connections internationales à Internet", écrit l'équipe de Renesys, une autorité de surveillance d'Internet.

Internet est "tombé" soudainement vers 00h30, heure du Caire, dans la nuit de jeudi à vendredi. (Source : Arbor Networks)

Au milieu de la nuit, vers 00h30 heure locale, le trafic a été subitement interrompu. "Tous les commerces, les banques, les écoles, les ambassades, les cafés Internet, les ministères qui dépendent des quatre plus gros fournisseurs d'Internet égyptiens - Link Egypt, Vodafone, Telecom Egypt, Etisalat Misr - ne fonctionnent plus, précise Renesys. C'est une situation totalement différente des modestes manipulations d'Internet qui ont eu lieu en Tunisie, où des chemins d'accès spécifiques avaient été bloqués, ou de l'Iran, où la connection était extrêmement lente. Les actions du gouvernement égyptien ont fait disparaître le pays de la carte mondiale".

Des conseils pour contourner la censure

Cette coupure n'est toutefois pas totale. Selon un autre site de surveillance des réseaux, BGPmon, c'est 88 % du réseau égyptien qui n'est plus accessible. Le fournisseur Noor, notamment, continue à fonctionner. La Bourse égyptienne, les principales banques et les compagnies pétrolières égyptiennes seraient connectées à partir de ce fournisseur.

Les quelques internautes qui parviennent à accéder à la Toile, à partir de l'Égypte, diffusent des conseils pour contourner la censure, notamment sur le site Twitter. Ils appellent par exemple les Égyptiens disposant de connexions sur des serveurs Nour à supprimer leur mot de passe pour les rendre accessibles à tous par wifi, et font circuler la nouvelle fréquence satellitaire pour accéder à la chaîne satellitaire Al-Jazira en direct. L'accès à Internet par les lignes téléphoniques via un modem - le système "dial-up" - semble aussi fonctionner en partie.

Internet est habituellement très utilisé en Égypte, où près des deux tiers de la population a moins de 30 ans. Selon les chiffres officiels, 23 millions de personnes - sur 80 millions d'habitants - ont en temps normal un accès régulier ou occasionnel au Web.

Concernant la téléphonie, quelques portables fonctionnaient encore ce vendredi matin, notamment ceux qui possèdent une puce étrangère, ainsi que certaines lignes de téléphone fixe. Mais l'essentiel du réseau téléphonique est coupé.

 

Première publication : 28/01/2011

  • ÉGYPTE

    Les forces de l'ordre emploient la force pour disperser les manifestants

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Hosni Moubarak, un "raïs" contesté

    En savoir plus

  • INTERNET - ANALYSE

    Facebook, Moubarak et Ben Ali pas vraiment "amis"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)